Freenode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Freenode
Logo du réseau IRC
Création 1995, sous le nom de « irc.linpeople.org »
Localisation Europe
États-Unis
Base Royaume-Uni
Nombre de salons en moyenne 30 000 à 34 000
Nombre d'utilisateurs connectés en moyenne 60 000 à 68 000
Nombre de serveurs en moyenne 23
Site web freenode.net/
Adresse chat.freenode.net

Freenode (en français « nœud libre » ) anciennement nommé Openprojects (en français « projets ouverts ») est un réseau IRC (en français « discussion relayée par Internet ») utilisé principalement par des développeurs de projets libres ou Open Source (au Québec : « code source libre »). Les informaticiens sont majoritaires, mais on retrouve aussi la communauté du libre en général.

Les serveurs du réseau freenode sont baptisés en noms d'auteurs de science-fiction et de fantastique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Localisations des 24 serveurs du réseau freenode en octobre 2010.

Rob Levin, fondateur de freenode, retrace la genèse au 29 janvier 1994, alors qu'il débuta un petit canal d'aide pour Linux appelé #linuxneo sur le réseau IRC. Le canal ne fut actif qu'en août 1994, et aussitôt après il changea son nom en #linpeople.

Il déménagea d'UnderNet vers DALnet, et à la fin 1995 devint un réseau IRC, irc.linpeople.org. En 1998, le réseau fut renommé irc.openprojects.net et généralisa sa mission, attirant une variété de projets en logiciel libre. En août 2002, il changea en freenode, un service d'une association à but non lucratif.

En mars 2004, freenode sert 16 000 utilisateurs encouragés à contribuer à l'association qui fournit les moyens et ressources nécessaires pour améliorer le réseau et d'aider des projets charitables de la communauté libre.

Le 16 septembre 2006, le créateur de freenode, Rob Levin, alias « lilo », meurt à la suite d'un accident de la circulation.

En août 2008, le réseau freenode est constitué de 23 serveurs et sert en moyenne 40 000 utilisateurs (avec des pics à 47 000), répartis sur 18 000 canaux, dont 6 000 publics.

Le 30 janvier 2010, freenode change l'IRCd de ses serveurs, leur actuel n'ayant plus été maintenu depuis plusieurs années. Ce nouvel IRCd s'appelle ircd-seven, un fork de charybis plus adapté aux besoins du réseau.

Un an plus tard, freenode passe le cap des 70 000 utilisateurs[1].

Sécurité[modifier | modifier le code]

Piratage du compte administrateur du fondateur du réseau[modifier | modifier le code]

Le 24 juin 2006, un utilisateur connecté sous le pseudonyme « ratbert » (qui n'était autre que l'un des pseudonymes qu'utilisait lilo pour gérer les services du réseau) obtint les privilèges d'administration du réseau (via le compte de Rob Levin lui-même), et prit ainsi le contrôle du réseau. Il est probable qu'environ 25 mots de passe de comptes utilisateurs furent volés de cette manière[2]. Cet utilisateur bannit (k-line) de nombreux membres du staff, et la plupart des serveurs du réseau freenode tombèrent donc pendant plusieurs heures[3],[4],[5],[6].

Chiffrement des communications sur le réseau[modifier | modifier le code]

L'une des anciennes spécificités propres au réseau freenode est qu'il n'était pas possible de s'y connecter en utilisant des connexions chiffrées. Cela venait du fait que le serveur IRC utilisé par ce réseau, Hyperion (développé par et pour les utilisateurs du réseau freenode, basé sur dancer-ircd, lui-même un fork de Hybrid 6), ne gérait pas cette fonctionnalité. L'intégralité des discussions des utilisateurs de ce réseau passaient donc en clair, sans le moindre chiffrement, y compris les mots de passe d'accès aux services.

Cette situation a changé depuis fin janvier 2010 : le réseau freenode est en effet passé à un autre serveur IRC, ircd-seven (basé sur charybdis, lui-même utilisé sur le réseau IRC de staticbox (où sont notamment hébergés les canaux de Atheme Services)), qui lui supporte le chiffrement SSL. Cette nouvelle plate-forme était en phase de test depuis le mois de novembre 2008[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]