Free beer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une bouteille de Free Beer.

FREE BEER est une bière « libre » basée sur la Vores Øl v.1.0. Le projet lancé par des étudiants de l'université informatique de Copenhague fut d'appliquer le concept initié par les logiciels libres (free software en anglais, d'où le terme free) à un produit traditionnel de la vie réelle.

Historique des bières[modifier | modifier le code]

  • Version 1.0 - Nom de code : Vores Øl
  • Version 1.5 - Nom de code : Samvirke
  • Version 2.0 - Nom de code : Apollo
  • Version 3.0 - Nom de code : Skands
  • Version 3.2 - Nom de code : St Austell
  • Version 3.3 - Nom de code : Linghzi
  • Version 3.4 - Nom de code : Germania
  • Version 4.0 - Nom de code : Skands

Bière « libre »[modifier | modifier le code]

Unique en son genre, la première version de la Free Beer, la Vores Øl, a été conçue par des étudiants de Copenhague, dans le but de transférer le concept des logiciels libres sur un produit concret du quotidien. Les créateurs de la bière disent avoir voulu en créer une car « Pourquoi pas ? On aime tous ça ! »[réf. souhaitée]. Le principe, comme pour les logiciels, est d'offrir à chacun la recette que chacun peut utiliser à sa guise, y compris en la modifiant ou en commercialisant le produit fini, à condition de respecter certaines conditions.

Ces conditions sont définies par la licence Creative Commons[1] qui stipule plusieurs règles à respecter :

  • Le principe de paternité : tout utilisateur se doit de citer le nom de l'auteur original.
  • Le partage des conditions initiales à l'identique : si quelqu'un modifie, transforme ou adapte cette création, il n'a le droit de distribuer la création qui en résulte que sous un contrat identique à celui de l'original.
Richard Stallman et un libriste illustrant "free as in free speech not as in free beer"

Une sorte de légende urbaine raconte également que cette bière a été conçue en réponse au fameux leitmotiv de Richard Stallman « Free as in free speech, not as in free beer »[2], [3] (free signifiant libre ou gratuit en anglais), transformant ainsi l'idée que si la bière est gratuite, la recette en est gardée jalousement, en une idée correspondant bien plus au mouvement du logiciel libre, telle que la bière soit également considérée comme libre, en plus d'être (parfois) gratuite.

Bières dérivées[modifier | modifier le code]

De par sa licence, cette bière incite quiconque à améliorer la recette et à la redistribuer. Ainsi, il est donc dans la continuité de la réussite du projet de voir des brasseurs, professionnels ou non, proposer de nouvelles bières open-source basées sur les recettes des différentes versions de la Free Beer.

  • Suisse : Le Baiser de la Princesse est proposé à la vente. Sur leur site officiel, on peut trouver la recette détaillée agrémentée de photos explicites permettant à tout un chacun de la recréer.
  • France : Affichage Libre, bière sous licence CC-BY-SA, brassée spécialement pour l'édition 2011 des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la licence « by-sa ».
  2. (en) “free software” is a matter of liberty, not price. To understand the concept, you should think of “free” as in “free speech,” not as in “free beer”
  3. RMLL2013 free as in free speech
  4. Affichage Libre : recette.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]