FreeTrack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
FreeTrack
capture de mouvement
capture de mouvement

Dernière version v2.2.0.279
Langue anglais
Licence GNU General Public License
Site web www.free-track.net

FreeTrack est un logiciel libre et gratuit qui permet de contrôler, réellement et directement, les mouvements de la tête avec 6 degrés de liberté et les regards dans les jeux vidéo et simulateurs compatibles, avec sa propre tête.

L'utilisation[modifier | modifier le code]

Il peut également être utilisé pour la réalité virtuelle, la modélisation 3D, la conception assistée par ordinateur et l'informatique mains libres pour améliorer l'accessibilité informatique. Le suivi est assez sensible que seuls de petits mouvements de la tête soient nécessaires, afin que l'utilisateur ne quitte pas l'écran des yeux.

Les six degrés de liberté sont : lacet, tangage, roulis, droite / gauche, haut / bas et avant / arrière c'est-à-dire toutes les rotations et translations possibles selon les trois axes X, Y et Z.

Ce logiciel ne peut être comparé qu’avec TrackIR, propriétaire et payant, avec lequel l'interface de sortie est compatible.

Il est possible de créer des profils pour la plupart des jeux, dont beaucoup sont compatibles nativement ou alors par émulation (d'une souris, d'un clavier ou d'un joystick). Le site propose de nombreux profils à télécharger, classés par nature de jeu (aérien, conduite, etc.).

Le support[modifier | modifier le code]

Sur une casquette ou placées sur le côté d'un casque audio, des LEDs (de préférence infra-rouges pour rendre invisible leur reflet dans l'écran) sont fixées et allumées. Au-dessus de l’écran une webcam filme ces LEDs. La webcam détecte le mouvement des LEDs, le logiciel calcule la position de la tête et transforme l'information pour le jeu. Le manuel indique comment créer son propre système de LED, et comment adapter sa webcam si nécessaire, afin de supprimer le filtre à lumière infrarouge qui rend parfois la détection des LEDs difficile.

La webcam[modifier | modifier le code]

Une webcam banale et bon marché est utilisable, en supprimant éventuellement le filtre infrarouge. Elle doit avoir l'exposition automatique désactivable, et un grand framerate (nombre d'images par seconde). La plupart des webcams du commerce détectent l'infrarouge, comme on peut le vérifier avec une télécommande infrarouge. L'exposition doit être réglable, pour que le logiciel ne voie qu'une zone sombre, et les points lumineux à suivre. Afin d'augmenter le framerate et de diminuer l'utilisation du processeur, la vidéo est automatiquement comprimée et une faible résolution utilisée. Pour ne filmer que l'infrarouge, on placera éventuellement un filtre "à lumière visible" devant l'objectif, par exemple le disque d'une vielle disquette, ou un film photo exposé. Elle doit être placée à un endroit symétrique si le support l'est, par exemple au-dessus de l'écran.

FreeTrack est codé en Delphi 7 et utilise DirectShow et DirectX.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]