Frederick Burdette Spencer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Freddie Spencer at Brands Hatch, UK

Frederick Burdette Spencer Junior ou Freddie Spencer, né le 20 décembre 1961, surnommé « Fast Freddy », est un pilote de Grand Prix motocycliste américain, trois fois champion du Monde.

Il a été le dernier à gagner la course dans les catégories 250 cm³ et 500 cm³ dans la même journée et à être Champion du Monde dans ces deux catégories dans la même saison.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Honda 500 cm³ de Freddy Spencer de 1983
  • Naissance en 1961, à Shreveport, Louisiane.
  • Débuts à moto à 4 ans.
  • Débuts en compétition à 5 ans.
  • 11 victoires en Short Track (en) et Dirt Track (en) à 11 ans.
  • 1977 : 12 victoires en national.
  • 1978 : victoire dans toutes les courses de l'AMA 250, catégorie Novices.
  • 1979 : champion catégorie Expert, en gagnant toutes les courses, sauf une deuxième place.
  • 1980 : début en Superbike en AMA, et débute en Europe, où il gagne deux manches du match Anglo-Américain, devant Kenny Roberts et Barry Sheene.
  • 1981 : l'usine Honda, absent des championnats du monde de vitesse moto depuis 1967, fait son retour à la compétition avec Freddy Spencer[1].
  • 1982 : il participe à l'intégralité des manches du championnat du monde et termine troisième au classement général final. À 20 ans et 196 jours, il devient le plus jeune vainqueur d'un GP 500, le 4 juillet, en Belgique[1].
  • 1983 : à 21 ans et 258 jours, il devient le plus jeune champion du Monde en 500 cm³ sur la Honda NS 3 cylindres, à l'issue d'un duel très serré avec son compatriote Kenny Roberts, pilotant chez Yamaha, devancé de seulement deux points[1]. Ce record de précocité tient jusqu'en 2013 lorsque Marc Márquez remporte le titre à l'âge de 20 ans et 266 jours.
  • 1984 : 4 victoires en 5 courses disputées sur la toute nouvelle Honda NSR - 4e au mondial.
  • 1985 : il signe une exploit en se parant des couronnes de champion du monde 250 cm³ (10 courses, 6 pole position, 7 victoires) et 500 cm³ (11 courses, 9 poles, 7 victoires), la même année.
  • 1986 : usé par sa saison précédente, il est absent du championnat 500 cm³.
  • 1987 : il tente un come-back mais termine 20e du championnat 500 cm³.
  • 1988 : suspension de sa carrière pour raisons physiques.
  • 1989 : nouvelle tentative de retour, il signe chez Yamaha dans le team Agostini.
  • 1990-1992 : interruption de sa carrière.
  • 1993 : dernière tentative, il signe chez Yamaha Motor France pour ce qui sera son ultime saison. Ces trois come-back sont autant d'échecs[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 3e du championnat 500 cm³ en 1982
  • Champion du Monde 500 cm³ en 1983
  • 4e du championnat 500 cm³ en 1984
  • Champion du Monde 250 cm³ et 500 cm³ en 1985, vainqueur en Superbike AMA

Victoires en Grand Prix : 27 (7 en 250 et 20 en 500 cm3)[modifier | modifier le code]

S. Date Lieu du Grand Prix Cat. Circuit Ville
1 1982 4 juillet Grand Prix moto de Belgique 500 Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps
2 1982 5 septembre Grand Prix moto de Saint-Marin 500 Circuit du Mugello Mugello
3 1983 19 mars Grand Prix moto d'Afrique du Sud 500 Circuit de Kyalami Johannesburg
4 1983 3 avril Grand Prix moto de France 500 Circuit Bugatti Le Mans
5 1983 24 avril Grand Prix moto des Nations 500 Autodromo Nazionale di Monza Monza
6 1983 22 mai Grand Prix moto d'Espagne 500 Circuit Permanent du Jarama Madrid
7 1983 12 juin Grand Prix moto de Yougoslavie 500 Automotodrom Grobnik Rijeka
8 1983 6 août Grand Prix moto de Suède 500 Circuit de Scandinavie Anderstorp
9 1984 15 avril Grand Prix moto des Nations 500 Circuit Santa Monica Misano Adriatico
10 1984 27 mai Grand Prix moto d'Allemagne 500 Nürburgring Eifel
11 1984 10 juin Grand Prix moto de France 500 Circuit Paul-Ricard Le Castellet
12 1984 14 juin Grand Prix moto de Yougoslavie 500 Automotodrom Grobnik Rijeka
13 1984 8 juillet Grand Prix moto de Belgique 500 Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps
14 1985 23 mars Grand Prix moto d'Afrique du Sud 250 Circuit de Kyalami Johannesburg
15 1985 5 mai Grand Prix moto d'Espagne 500 Circuit Permanent du Jarama Madrid
16 1985 26 mai Grand prix moto des Nations 250 Circuit du Mugello Mugello
17 1985 26 mai Grand Prix moto des Nations 500 Circuit du Mugello Mugello
18 1985 2 juin Grand Prix moto d'Autriche 250 Salzburgring Salzbourg
19 1985 2 juin Grand Prix moto d'Autriche 500 Salzburgring Salzbourg
20 1985 16 juin Grand Prix moto de Yougoslavie 250 Automotodrom Grobnik Rijeka
21 1985 29 juin Grand Prix moto des Pays-Bas 250 TT Circuit Assen Assen
22 1985 7 juillet Grand Prix moto de Belgique 250 Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps
23 1985 7 juillet Grand Prix moto de Belgique 500 Circuit de Spa-Francorchamps Francorchamps
24 1985 21 juillet Grand Prix moto de France 250 Circuit Bugatti Le Mans
25 1985 21 juillet Grand Prix moto de France 500 Circuit Bugatti Le Mans
26 1985 4 août Grand Prix moto de Grande-Bretagne 500 Circuit de Silverstone Silverstone
27 1985 11 août Grand Prix moto de Suède 500 Circuit de Scandinavie Anderstorp

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « On l'appelait "E.T." », article de Michel Turco, publié dans le quotidien L'Équipe du jeudi 15 août 2013.