Frederica von Stade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frederica von Stade, née le 1er juin 1945 à Somerville, dans le New Jersey, est une mezzo-soprano américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevée par sa mère entre l'Amérique, la Grèce et l'Italie, elle fait ses classes au Mannes Collège of Music de New York[1].

Elle fit ses débuts au Metropolitan Opera (le Met) en 1970 dans La Flûte enchantée et Madame Butterfly. Elle fit sensation une année plus tard dans le rôle de Chérubin (Le Mariage de Figaro) au Santa Fe. Ce même rôle lui vaudra un triomphe à l'Opéra de Paris en 1973. Elle a interprété divers rôles depuis, avec le Met, et avec la plupart des compagnies d'opéra les plus importantes au monde.

Formée dans un style de Bel Canto, von Stade est réputée pour ses rôles dans Le Barbier de Séville et La Cenerentola de Rossini, ou encore dans La Sonnambula de Bellini. Plus récemment, elle a créé le rôle de Tina (écrit pour elle par Dominick Argento pour The Aspern Papers) à l'opéra de Dallas.

En dehors de l'opéra, elle a effectué divers enregistrements pour des productions telles que La Mélodie du bonheur ou Show Boat, ainsi que certaines apparitions télévisées sur des chaînes américaines.

En outre, elle est également une chanteuse de récital accomplie, maîtrisant aussi bien les œuvres de Mozart et de Haydn que les œuvres contemporaines de variété. Des artistes comme Dominick Argento et Jake Heggie ont composé des œuvres spécialement pour elle. Également, Richard Danielpour a composé Elegies (pour orchestre, mezzo-soprano, et baryton) à la mémoire de son père, Charles von Stade, mort deux mois avant sa naissance, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Frederica von Stade fit une apparition à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City, en 2002.

Elle a effectué plus de soixante enregistrements avec les plus grandes maisons de disques, dont des opéras complets, des récitals, des œuvres symphoniques, et d'autres albums populaires. Ses enregistrements lui ont valu six nominations Grammy, deux grands prix du disque, un Deutscher Schallplattenpreis, et un Premio della Critica Discografica.

Elle a également été nommée officier de l'ordre des Arts et des Lettres, et en 1983, le président Ronald Reagan lui a remis un prix à la Maison-Blanche, en récompense de ses contributions aux arts.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Scène Magazine, novembre 2009