Freddy Cadena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Freddy Cadena1963, Tulcán, Équateur) chef d’orchestre équatorien résidant en Russie. Enseignant au Conservatoire Tchaikovsky de Moscou de 2000-2006.

Études[modifier | modifier le code]

Freddy Cadena commence ses études musicales au Conservatoire National de Quito. En 1988, il entre au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou où il étudie la direction d’orchestre. À Moscou, il assiste à des cours de Helmuth Rilling, à la suite desquels il est invité, par l’Internationale Bachakademie de Stuttgart à diriger l’orchestre Bach-Collegium Stuttgart et le chœur Gächinger Kantorei dans le cadre de festivals en Allemagne et en Espagne. En 1994, il termine brillamment ses études (Summa cum laudae) au Conservatoire Tchaikovsky. « ... comme étudiant, débutant aussi bien que récemment diplômé il fit preuve de qualités inouïes: musicalité innée, respect envers ses collègues, exigence dans le travail ... »[1]

Directeur d’opéra et d’orchestre symphonique[modifier | modifier le code]

Freddy Cadena a travaillé avec l’orchestre de l’opéra du Conservatoire de Moscou (Don Giovanni de Mozart, La Traviata de G. Verdi, etc), avec l’orchestre du Ministère de la Défense, avec la Chapelle « Yurlov » (Requiem Allemand de J. Brahms et la Messe de Gloire de G. Puccini) et avec le chœur de l’Institut Schnittke. « ... Freddy Cadena a laissé une empreinte inoubliable ... »[2] Il a par ailleurs collaboré avec la bande symphonique d’Aragon.

Il s’est manifesté dans d’importantes salles de concert à Moscou comme à l’étranger. Il a dirigé parmi d’autres les artistes russes suivants : Irina Arkhipova, Vladimir Kraïnev, Marina Yashbili, Zoria Shihmurzaeva, Alexander Bachchiev, María Tchaikovskaya, Anastasia Chevotariova, Graf Murzha, Dmitri Razer, Marina Tarasova, Roman Mints, Dmitry Bulgakov, Yana Ivanilova, Yulia Korpachova, Valery Popov.

Parcours musical[modifier | modifier le code]

  • Depuis 1994 il participe au festival international de musique contemporaine Automne de Moscou, festival au cours duquel de nombreuses œuvres sont données en première mondiale.

Il a par ailleurs pris part au festivals suivants:

  • Panorama de la musique russe,
  • Festival international Glinka (Smolensk)
  • Festival L'Âme (Japon)
  • Festival de la Culture Ibéro-Américaine (concert pour le centenaire de la naissance du compositeur équatorien Luis Humberto Salgado)
  • Créateur en 1995 de l’Orchestre de chambre Amadeus qu’il dirige depuis lors et avec lequel il a effectué des enregistrements, tournées et concerts en Russie, Espagne, France, etc. L’orchestre Amadeus a donné en première mondiale plus de 150 œuvres de compositeurs européens, américains et asiatiques.
  • En 1998 en Asturies, il a participé avec son orchestre au premier festival international de musique pour instruments à cordes pincées.
  • De 1992 - 2000 il a été invité à donner en été des cours de direction d’orchestre dans différentes institutions musicales d’Aragon en Espagne.
  • Entre 2000 et 2006 il a occupé le poste de chef d’orchestre au Conservatoire Tchaikovsky de Moscou. Il y a également enseigné la direction d’orchestre d’opéra. Il est à noter qu’il fut le premier maestro étranger à occuper ces fonctions au sein de l’institution.
  • Depuis 2005 il dirige l’orchestre du Théâtre Satira de Moscou: Andriusha, Mieux vaut en rire (Нам все еще смешно), Les noces de Krechinsky, Levsha, Liberté par amour (Свободу за любовь).
  • Directeur invité des trois orchestres principaux de l’Équateur: Orchestre Symphonique National (Quito), Orchestre Symphonique de Guayaquil et Orchestre Symphonique de Cuenca. « ... un musicien de haut calibre »[3]
  • Il représente en Russie la maison d’édition Periferia de Barcelonne.

Critiques et commentaires[modifier | modifier le code]

« ... la passion du jeune Freddy Cadena, sa délicatesse, sa présence sur scène et le mouvement quasi irréel de sa baguette contribuèrent au succès de cette soirée »[4].

« L’interprétation de Mozart est le test infaillible du bon musicien et celle par l’Orchestre du Ministère de la Défense sous la baguette de Freddy Cadena l’a nettement démontré »[5].

Distinction[modifier | modifier le code]

Médaille d’Or décernée en 2008 pour son active participation au Festival International de Musique Contemporaine Automne de Moscou.

Références et Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Enciclopedia de la música ecuatoriana. Corporación Musicológica Ecuatoriana (CONMUSICA). Éditeur, Pablo Guerrero Gutierrez. Quito, 2003.
  • Freddy Cadena, un équatorien à Moscou: Revue musicale Opus 25, avril 1987. Éditeur: Arturo Rodas. Banque Centrale de l’Équateur.
  • Cadena, Freddy: La musique comme langage spirituel des civilisations : musique ethnique et académique de l’Équateur et de la Russie essai présenté au Forum mondial Dialogue des civilisations qui a eu lieu sur l’Île de Rhodes en Grèce.

Annotations[modifier | modifier le code]

  1. Yevgueni Barankin, correspondant de la revue Echo Musical, Juillet-Août 1994.
  2. Boris Anánin, Président de la Société philharmonique de Rizán, octobre 1994.
  3. journal Hoy, Équateur. novembre 1997.
  4. Helena Uvarova, correspondante de la télévision de Saransk
  5. Journal Moskovskaya Pravda, 23 juin 1994.

Liens externes[modifier | modifier le code]

en espagnol[modifier | modifier le code]

en anglais[modifier | modifier le code]

en russe[modifier | modifier le code]