Fraxinus ornus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orne.

Le Frêne à fleurs ou Orne (Fraxinus ornus ), parfois appelé Frêne à manne, ou Frêne orne, plus rarement Orne d'Europe, est un arbre de la famille des Oléacées.

Autres noms communs : frêne à manne, orne à manne, frêne orne, orne d'Europe.

Description[modifier | modifier le code]

Le frêne à fleurs est un arbre de petite taille (7 à 10 mètres de haut) originaire du Sud de l'Europe. Son écorce grisâtre et lisse le distingue de son « cousin » méditerranéen, le Frêne oxyphylle (Fraxinus angustifolia).

Il possède des feuilles composées de 20 à 30 cm de long avec 5 à 9 folioles de 5 à 10 cm de long et 2 à 4 cm de large, à bord finement dentelé et ondulé, et des pétioles de 5-15 mm de long. Les bourgeons sont cendrés.

La période de floraison s'étend d'Avril à Juin. Sa floraison blanche odorante qui apparaît en même temps que les feuilles lui confère une beauté remarquable au printemps. Les fleurs à quatre minces pétales blanc crème de 5-6 mm de long sont produites en denses panicules de 10-20 cm de long au milieu du printemps.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Frênes à fleurs en Corse.

Ce petit arbre à feuilles caduques supporte remarquablement la sécheresse. Il pousse sur des pentes arides, depuis le littoral jusqu'à des altitudes de 1400 m environ. On peut aussi le trouver dans des fonds de vallons, mais une bonne luminosité lui est plus favorable pour croître.

Le frêne à fleurs est présent dans le bassin méditerranéen, de l'Espagne au Liban ainsi que dans le sud-ouest de l'Asie. En France, il n'est spontané qu'en Corse et dans les Alpes maritimes. Toutefois, on le rencontre parfois disséminé dans quelques stations du sud-est de la France où il a probablement été introduit et se régénère naturellement.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Un sucre est extrait de la sève en faisant une coupe dans l'écorce. Au Moyen Âge, on comparait ce sirop à la manne d'où son surnom de « frêne à manne ».

Il est souvent cultivé comme arbre d'ornement en Europe pour ses fleurs décoratives. Certains cultivars sont greffés sur Fraxinus excelsior, avec souvent un changement très visible dans l'écorce au niveau du point de greffe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Source[modifier | modifier le code]

Pierre Lieutaghi, Le Livre des arbres, arbustes et arbrisseaux.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :