Franz Ludwig von Welden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franz Ludwig baron von Welden

Franz Ludwig baron von Welden (né le 16 juin 1780 à Laupheim, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne et mort le 7 août 1853 à Graz) était un officier supérieur de l'armée autrichienne, qui devint le commandant en chef de l'artillerie autrichienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ludwig von Welden rejoint l'armée du duché de Wurtemberg en 1798, prenant part à la guerre contre la révolution française (1799-1800). En 1802, il se met au service de l'Autriche et est fait prisonnier de guerre par les Français en 1809. Suite à un échange de prisonniers, il prend part à la bataille d'Essling.

En 1812, il entre à l'état-major du prince Karl Philipp de Schwarzenberg. Après avoir été promu au grade de lieutenant-colonel, Ludwig von Welden se distingue comme officier d'état-major en Italie en 1814 et, après la prise de Mantoue, il se voit confier la tâche de rapatrier l'armée française qui a capitulé vers le sud France. En 1815, Ludwig von Welden est officier de l'état-major de l'armée et affronte Joachim Murat qui essaie de conserver son royaume de Naples. Au cours de cette campagne, il a été promu au grade de colonel et, en 1816, à celui de général de brigade de génie.

Ludwig von Welden devient chef su bureau topographique des armées et sert pendant la campagne du Piémont en 1821 en tant que chef de l'état-major. Il supervise également l'étude topographique de la région. En 1824, il publie une monographie sur le mont Rose.

De 1832 à 1838, il est délégué à la commission militaire centrale de la Confédération allemande à Francfort. Ayant été promu au rang de lieutenant-feld-maréchal, il prend le commandement d'une division à Graz en 1838, et, en 1843, il assume le commandement général du Tyrol. Pendant le soulèvement de Lombardie en 1848, il réussit à obtenir du général Joseph Radetzky la création de lignes de communication à l'Autriche et participe à l'occupation de Venise.

En septembre 1848, Ludwig van Welden est nommé gouverneur militaire et civil de la Dalmatie puis il occupe ce même poste à Vienne après la révolution de 1848.

Après l'échec du prince de Windisch-Graetz qui réprime les mouvements révolutionnaires en Hongrie, Ludwig van Welden se voit confier le commandement suprême de l'armée autrichienne en Hongrie en avril 1849. Toutefois, après la conquête Buda, en mai, il est remplacé par Julius Jacob von Haynau et retourne à Vienne pour reprendre son poste de gouverneur, après avoir également été promu au deuxième plus haut rang dans l'armée autrichienne, « Feldzeugmeister (de) ».

En raison de sa santé défaillante, Ludwig von Welden prend sa retraite du service actif en 1851, et meurt à Graz en 1853.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]