Franz König

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Franz König (homonymie).
Franz König
Image illustrative de l'article Franz König
Biographie
Naissance 3 août 1905
à Rabenstein an der Pielach (Autriche)
Ordination sacerdotale 29 octobre 1933 par le
card. Francesco Marchetti Selvaggiani
Décès 13 mars 2004 (à 98 ans)
à Vienne (Autriche)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
15 décembre 1958 par le
pape Jean XXIII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de Saint-Eusèbe
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 31 août 1952 par
Mgr Michael Memelauer
Président du Secrétariat pour les non-croyants
1965 – 27 juin 1980
Précédent création Paul Poupard Suivant
Archevêque de Vienne (Autriche)
10 mai 195616 septembre 1985
Précédent Theodor Innitzer Hans Hermann Groër Suivant
Évêque coadjuteur de Sankt Pölten (Autriche)
1952 – 1956

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
COA cardinal AT Konig Franz.png
« Veritati in caritate »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Franz König (3 août 1905 à Rabenstein an der Pielach en Basse-Autriche - 13 mars 2004) est un prélat autrichien, cardinal de l'Église catholique romaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'un milieu paysan, il est ordonné prêtre en 1933. Évêque de Sankt Pölten en 1952, il devient, sur la volonté du pape Jean XXIII, archevêque de Vienne en 1958.

Surnommé « la conscience de l'Autriche », il est considéré comme appartenant à l'aile libérale de l'Église. Il abandonne la tradition d'alliance avec le parti conservateur autrichien (ÖVP), il se rapproche des églises protestantes et des communautés juives ainsi que des partis de gauche et des milieux intellectuels.

Il joue un rôle central lors du concile de Vatican II.

Sous le pontificat de Paul VI, il est chargé du dialogue œcuménique, en particulier avec les Églises orthodoxes, ainsi que des relations officielles et surtout officieuses avec les régimes communistes d'Europe de l'Est. Il joue un rôle clé dans l'élection de Jean-Paul II.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Il a reçu le titre de docteur honoris causa de l'université jagellonne de Cracovie en 2003[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) Doktorzy honoris causa, sur le site de l'université jagellonne de Cracovie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]