Franz Fischer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fischer.
Franz Josef Emil Fischer
L’Institut Kaiser-Wilhelm des Charbonnages, dont Fischer fut le premier directeur.

Franz Josef Emil Fischer (né le 19 mars 1877 à Fribourg-en-Brisgau - † le 1er décembre 1947 à Munich) était un chimiste allemand qui a avec Hans Tropsch développé le procédé Fischer-Tropsch.

Il est d'autre part à l'origine de la méthode de titrage de Fischer, largement utilisée pour l'évaluation de la teneur en produits pétroliers des schistes bitumineux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à Fribourg, Munich et Giessen, où il soutint sa thèse en 1901 sous la direction de Karl Elbs, il soutint sa thèse d’habilitation en 1904 et devint le collaborateur d’Emil Fischer à l’Université de Berlin. En 1911, il obtenait la chaire de chimie organique de l’Université technique de Berlin, et en 1913 se vit confier la direction d’un nouveau centre de recherches, l’Institut Kaiser-Wilhelm des Charbonnages à Mülheim an der Ruhr. Adhérent du parti nazi dès 1933, il conserva sa chaire jusqu’à l’octroi du titre de professeur émérite en 1943. Son successeur à ce poste sera le futur prix Nobel Karl Ziegler.

Avec l’ingénieur Heinrich Reisner, le maire d'Essen Hans Luther et le banquier Wilhelm von Waldthausen, Fischer avait fondé en 1919 la Société d'émulation scientifique, culturelle et économique de Rhénanie (Dachgesellschaft für die wissenschaftlichen, kulturellen und wirtschaftlichen Bestrebungen). Cette société est elle-même à l'origine de l'inauguration en 1927 de la Haus der Technik d'Essen, un des plus vieux instituts de formation continue. En 1932, Fischer fut élu membre de l'académie Leopoldina.

Une rue de Mülheim-an-der-Ruhr lui a été dédiée en 1959.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Berthold Peter Anft,  Fischer, Franz Joseph Emil dans Neue Deutsche Biographie (NDB), volume 5, Berlin : Duncker & Humblot, 1961, p. 184. (lire en ligne)
  • Ernst Klee: Das Personenlexikon zum Dritten Reich. Wer war was vor und nach 1945. 2., aktualisierte Auflage. Fischer Taschenbuch Verlag, Francfort-sur-le-Main 2005, p. 152.
  • Manfred Rasch: Geschichte des Kaiser-Wilhelm-Instituts für Kohlenforschung 1913–1943. VCH, Weinheim 1989.
  • Manfred Rasch: Kohlenforschung und elektrochemische Stromerzeugung. Aus der Forschungsgeschichte des Kaiser-Wilhelm-Instituts für Kohlenforschung in Mülheim an der Ruhr. In: Technikgeschichte. vol. 58 (1991), pp. 127–150.
  • Manfred Rasch: Franz Fischer (1877–1947): Leben und Forschung. In: Zeitschrift des Geschichtsvereins Mülheim an der Ruhr. cahier 70 (1998), pp. 86–128.
  • Manfred Rasch: Franz Fischer – Institutsdirektor, Erfinder und Unternehmer. In: Horst A. Wessel (éd.): Mülheimer Unternehmer und Pioniere im 19. und 20. Jahrhundert. Klartext, Essen 2012, pp. 318–327.

Voir également[modifier | modifier le code]