Franz Bardon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bardon.

Franz Bardon () est un hermétiste, un occultiste et essayiste tchèque.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Franz Bardon, célèbre hermétiste, naît le à Katherein près d'Opava en République tchèque. Il était magicien de scène, chercheur et professeur d'hermétisme ; son nom de scène était Frabato, abréviation de Franz Bardon Troppau Opava.

Célèbre pour ses explications de l'occultisme et ses publications, il fut, pour ses contemporains du domaine, « un des rares occultistes qui ne fut pas un charlatan ». Afin d'attirer l'attention du public sur la science magique, il en fit des démonstrations sur scène sous couvert de prestidigitation. À la fin des années 1920, il travailla surtout en Allemagne et en 1945 il revint dans son pays natal, ouvrit un cabinet de médecin-naturopathe (il avait étudié la médecine à Munich à partir de 1941) et vécut ainsi pendant six ans. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut retenu dans un camp de concentration, de par son refus de participer au mysticisme nazi. Il fut secouru par des soldats Russes qui attaquaient le camp. Il continua son travail dans le domaine de l'Hermétisme jusqu'en 1958 quand il fut arrêté et emprisonné à Brno en Tchécoslovaquie. Franz Bardon décéda en 1958 après avoir consommé du bacon qui causa sa mort d'une pancréatite aiguë[1],[2].

Franz Bardon est plus connu pour ses trois ouvrages sur la magie Hermétique. Ces ouvrages sont Le Chemin de la Véritable Initiation Magique (1956), La Pratique de la magie évocatoire (1956) et La Clé de la véritable Kabbale (1957). Il existe également un quatrième ouvrage, Le Livre d'or de la sagesse, mais il est inachevé ; les bandes enregistrées du texte furent saisies puis détruites par la police lors de son arrestation en 1958. Les quelques fragments restants sont réunis à la fin de l'ouvrage Paroles de Maître Arion (1997), présenté par Dieter Rüggeberg.

Un autre ouvrage est également attribué à Franz Bardon, connu sous le titre de Frabato le Magicien (1979), supposé être son roman autobiographique. Ce livre fut cependant écrit par sa secrétaire, Otti Votavova. Bien que certains éléments de l'histoire soient réels, la majorité du livre fut écrit comme un roman occulte, avec bon nombre d'embellissements de la part d'Otti Votavova[3]. Le roman raconte les rituels satanistes et les assassinats rituels d'une loge maçonnique de la ville de Dresde, l'"Ordre maçonnique de la Centurie d'or", et les actions du mage Frabato pour la contrer. L'essayiste et ancien franc-maçon Albert Vigneau évoque le même thème dans un de ces livres[4].

Enfin, un dernier ouvrage, Souvenirs de Franz Bardon, fut édité après sa mort par son fils Lumir Bardon et le Dr M. K.

Le travail de Franz Bardon fut vraiment remarquable de par sa simplicité, ses parties théoriques relativement courtes, et ses parties pratiques très développées. Beaucoup le considèrent comme l'auteur des meilleurs programmes d'entraînement pour n'importe quel magicien du XXe siècle. Ces programmes ont été écrits avec l'intention de permettre à ceux qui souhaitent pratiquer la magie de l'apprendre en autodidactes.

Bardon s'intéressa de près à l'œuvre de Georg Lomer dont il traduisit des éléments en tchèque[5].

Il fut l'ami de l'occultiste et essayiste Friedrich Wilhelm Quintscher.

Métaphysique[modifier | modifier le code]

Le système métaphysique de Franz Bardon commence avec Le Chemin de la Véritable Initiation Magique et est étendu dans les volumes subséquents. La plus haute réalité est l'Akasha, qui est associée à Dieu et au platonique "Monde des idées", et d'où proviennent (et sont liés/équilibrés) les quatre éléments de l'air, du feu, de l'eau et de la terre. Ces quatre éléments composent la somme de toutes les forces et processus dans chacun des trois mondes. Bardon a aussi posé le principe des forces "électrique" et "magnétique", qui sont plus usitées sous les noms respectifs de force universelle active et passive. Ces forces sont exprimées dans les aspects positifs et négatifs des quatre éléments. L'air et la terre sont tous les deux considérés comme pseudo-éléments puisqu'ils proviennent uniquement de l'interaction du feu et de l'eau (ce point de vue est probablement une variation de la cosmologie du Sepher Yetzirah).

Les trois mondes ou "plans" sont les suivants : le plan mental, la plus haute réalité parmi les trois, provient de l'indivisible akasha, et est l'égo vrai et éternel. Dans le monde des idées, c'est le plan mental qui met ces idées en mouvement. Le plan astral est le suivant vers le bas et contient les archétypes du monde physique et dans une certaine mesure l'énergie vitale derrière elle ; le monde physique est le plus bas des plans et requiert peu d'explications. Chacun de ces mondes forment une matrice pour le monde au-dessous de lui. Puisque les humains ont également trois corps correspondant à leur présence dans chacun de ces trois mondes, la rupture du lien entre deux de ces corps causera la dissolution des formes inférieures (ou mort). Des choses comme le voyage astral restent possibles puisqu'elles impliquent seulement le lâcher-prise entre les corps.

Les humains sont considérés comme étant spéciaux parce qu'ils sont "quadripolaires", ou contiennent tous les quatre éléments d'une manière inhérente. Ce concept est la base de nombreux entrainements de Franz Bardon, qui nécessitent le développement des différents éléments et d'arriver à un équilibre quadripolaire approprié — c'est seulement là que peuvent se manifester les progrès spirituels de l'initié. Franz Bardon répète souvent que l'initié peut seulement développer une compréhension de lui-même et de son univers avec la portée de sa conscience et de sa maturité spirituelle. Ainsi l'étudiant le plus évolué, le plus équilibré a accès à plus de compréhension et de perception de la réalité.

Programme d'initiation[modifier | modifier le code]

Le système d'entrainements de Franz Bardon est complet et initiatique. Le Chemin de la Véritable Initiation Magique' est divisé en une partie théorique succincte qui précède dix degrés pratiques. Le programme sépare ensuite chaque degré en trois parties — Mental, psychique et Physique — avec l'objectif de développer chaque partie de soi-même simultanément et d'une manière équilibrée. Il s'agit de s'assurer que l'étudiant maintienne un équilibre magique et mystique entre les trois corps, ce qui accélère le progrès à long terme et minimise les dommages en soi-même dans le processus d'épanouissement.

Les exercices du corps mental débutent avec une simple observation des pensées du mental et progressent à partir de là, avec chaque exercice subséquent basé sur le précédent. Les exercices du corps psychique se focalisent sur l'élaboration systématique d'un catalogue des aspects positifs et négatifs du soi (en rapport avec les Éléments) et, après, sur la transformation et purification des aspects négatifs en aspects positifs. Les exercices du corps physique soulignent la santé et le développement physique ainsi que l'utilisation des fluides électromagnétiques inhérente au corps humain dut à son analogie Elémentale.

Évocation[modifier | modifier le code]

Le second ouvrage de Franz Bardon traite de l'évocation des esprits, soulignant d'abord le sens symbolique des outils traditionnels du rituel et de la conception du temple, continuant par la description d'une méthode d'évocation des esprits. Essentiellement, le magicien crée un environnement favorable pour l'entité dans le temple ou autre milieu de contact. Il entre ensuite dans un état de conscience spirituel et occulte particulier (transe âkâshique) projetant sa conscience dans la sphère de l'entité en question, et l'appelle à lui. Franz Bardon souligne deux points sur ce genre de manipulation : premièrement, que l'on doit posséder complètement les pré-requis nécessaires du programme d'entrainement initiatique jusqu'au degré 8, ou aucun succès ne sera possible ; deuxièmement, que le magicien doit appeler l’entité à lui sous son « autorité divine », c'est-à-dire en prenant conscience qu'il est représentant de celle-ci. En se plaçant au centre du cercle qu'il crée, il devient, par symbolisme, Être Divin lui-même, autrement il s'expose à la possibilité d'être manipulé par l'entité.

Kabbale[modifier | modifier le code]

Certains croient que le troisième ouvrage de Franz Bardon ne semble pas avoir le même développement d'idées que dans les deux premiers. Toutefois ils ne voient pas que les deux premiers ouvrages, qui couvrent les deux premières lames du tarot, sont un pré-requis à la compréhension et à l'utilisation du troisième ouvrage. Bardon lui-même dit :

"Cependant, le lecteur qui n'abordera ce livre que de façon théorique sera satisfait car il acquerra une connaissance qu'il ne pourra trouver dans aucun autre écrit philosophique. Toutefois, connaissance n'égale pas Sagesse. La première dépend du degré de développement de l'intellect alors que la deuxième exige un épanouissement dans son propre être des Quatre Qualités de l'Esprit. En fait, la connaissance est pure philosophie et ne peut en elle-même faire d'un être humain un Mage ou un Kabbaliste. Un érudit pourra discourir sur la Magie, sur la Kabbale, mais il ne sera jamais capable de comprendre véritablement les pouvoirs et facultés que recèlent ces Sciences. En quelques mots, je viens donc d'expliquer au lecteur la différence existant entre l'intellectuel-philosophe et le Sage et il lui appartient soit de suivre le chemin aisé qu'est l'appréhension du Savoir par le seul mental ou de progresser le long du Sentier ardu menant à la Sagesse." [6].

L'idée est que la Vraie Kabbale n'est pas un art mantique, comme quelques perceptions de lui (concernant principalement la gémiatrie) le suggèrent, mais une méthode d'amplification des lettres de l'alphabet pour créer des effets magiques dans leurs combinaisons. Franz Bardon lie ceci aux Tantras de l'est, mais la base de cette comparaison n'est pas tout à fait claire. Comme dans son second ouvrage sur l'évocation, l'étudiant doit terminer au moins les 8 premiers degrés du Chemin de la véritable initiation magique (CVM) pour obtenir des résultats effectifs ou avoir un entrainement équivalent dans un système différent afin d'éviter d'endommager le psyché, ce qui "…peut engendrer une désintégration de la personnalité - la schizophrénie - avec toutes les graves conséquences que cette maladie entraine" [7]. Franz Bardon insiste sur les dangers réels avec le conseil suivant "…celui qui veut s'adonner à celle-ci par simple curiosité et sans aucun respect, s'expose à de nombreux dangers. En effet, la pratique le mettra en contact avec des forces qu'il sera incapable de contrôler et courra le risque de ruiner sa santé. En conséquence, toute personne insuffisamment préparée à aborder cette discipline est ici-même avertie à temps."[8].

Ce dommage au psyché "…montre clairement que l'interprétation incorrecte des écrits orientaux et leur traduction littérale en langage mental habituel sont inexcusables" comme Franz Bardon a "…livré le plus grand secret qui soit : l'application pratique de la Clé Quadripolaire, la Clé qui permet de créer par le Verbe. Ce secret a été gardé pendant des milliers d'années." [9].

On constate, à la lecture et à la pratique, une similarité des lettres magiques du Verbe créateur selon Bardon, et les "lettressences" hénokéennes introduites par Hiramash dans "la Magie d'Hénok". Un examen des deux tableaux permet de s'en convaincre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres de Franz Bardon[modifier | modifier le code]

  • Le Chemin de la Véritable Initiation Magique (Der Weg zum wahren Adepten, 1956), trad. de l'all. Alexandre Moryason (1989), Wuppertal, Dieter Rüggeberg éditeur, 1994, 456 p. ; édition Alexandre Moryason, 2002 [PDF].
  • La Pratique de la Magie Évocatoire. Instructions pour évoquer les êtres spirituels vivant sur les sphères qui nous environnent (Die Praxis der magischen Evokation, 1956), Dieter Rüggeberg éditeur, 1990, 495 p. ; édition Alexandre Moryason, 2000, 494 p.
  • La Clé de la Véritable Kabbale. Le kabbaliste souverain du microcosme et du macrocosme (Der Schlüsssel zur wahren Quabbalah, 1957), Dieter Rüggeberg éditeur, 1991, 254 p. ; édition Alexandre Moryason, 2000
  • Paroles de Maître Arion. Réponse de Franz Bardon à des questions posées par ses élèves, édition Alexandre Moryason, 2001, 202 p. [1] suivi des fragments du Livre d'Or de la Sagesse (quatrième livre inachevé).
  • Frabato le Magicien (1979), d'Otti Votavova, sa secrétaire, attribué à Franz Bardon par son éditeur, édition Alexandre Moryason, 2001, 178 p.

Études sur Franz Bardon[modifier | modifier le code]

  • Dr Lumir Bardon (son fils) et Dr M. K., Memories of Franz Bardon, Merkur Publishing, 2004, 104 p. [2]
  • Rawn Clark, A Bardon Companion. A Practical Companion for the Student of Franz Bardon's System of Hermetic Initiation (2003), 2° éd. aug., Createspace, 2010, 522 p.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Franz Bardon Bio by Merker Publishing, http://www.merkurpublishing.com/franz_bardon_bio.htm (anglais)
  2. Franz Bardon Research, http://www.geocities.com/franzbardon/bardonsend.html (anglais)
  3. Forward of "Frabato the Magician" by Dieter Ruggeberg ISBN #1-885928-15-7 (anglais)
  4. Albert Vigneau, La Loge Maçonnique, Paris, Les Nouvelles Éditions Nationales, 1935. Réédition aux éditions du Trident en 2011, p. 63-64
  5. http://www.merkurpublishing.com/lomer_bio.htm
  6. La Clé de la Véritable Kabbale, Franz Bardon, copyright 1975, pages 12–13
  7. Bardon, 1975, Page 55
  8. La Clé de la Véritable Kabbale, Franz Bardon, copyright 1975, page 64
  9. Bardon, 1975, page 55 et page 114

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Frabato.org Ancien site Frabato.org, maintenant fermé mais pleins de ressources. Liens en haut du site.
  • Moryason Site de Moryason.
  • Mekur Publishing La compagnie anglaise d'éditions des ouvrages de Franz Bardon et de Jakob Lorber. (anglais)