Franz Böhm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franz Böhm (né le 16 février 1895 et mort le 26 septembre 1977) est un juriste, économiste et homme politique allemand. Il est un des principaux représentants de l'ordolibéralisme et de l'économie sociale de marché.

Ses travaux sur les monopoles et les cartels[1] lui permettent d'obtenir un poste d'enseignant d'université. Il enseigna en particulier à l'université de Fribourg à partir de 1933 et joua un grand rôle dans la résistance aux nazis, ne survivant qu'à cause d'une confusion de noms.

Il rejoint la CDU en 1945 et est ministre des cultes du Land de Hesse en 1945.

À partir de 1948 il publie, avec Walter Eucken, la revue « ORDO - Jahrbuch für die Ordnung von Wirtschaft und Gesellschaft », dans laquelle il s'exprime à la fois contre une politique économique de « laissez-faire »[réf. nécessaire] et contre le socialisme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kartelle und Koalitionsfreiheit (Cartels et liberté d'association), Carl Heymann Verlag, Berlin 1933