Franz Anton Hoffmeister

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoffmeister.

Franz Anton Hoffmeister

Description de l'image  Franz anton hoffmeister.jpg.
Naissance 12 mai 1754
Rottenburg am Neckar, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 9 février 1812 (à 57 ans)
Vienne, Drapeau de l'Autriche Autriche
Activité principale Compositeur
Maîtres Johann Georg Albrechtsberger

Franz Anton Hoffmeister est un compositeur allemand, né à Rottenburg am Neckar le 12 mai 1754 et mort le 9 février 1812 à Vienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il émigre à Vienne en 1768 afin d'y étudier le droit mais se consacre rapidement à la musique. Il reçoit des leçons de la part du compositeur Johann Georg Albrechtsberger, futur professeur de Ludwig van Beethoven. Hoffmeister publie ses premières symphonies en 1778 alors qu'il est nommé maître de chapelle du comte hongrois Franz von Szécsényi.

Il retourne à Vienne et se consacre dès 1784 à l'édition de ses propres œuvres ainsi que celles de compositeurs comme Haydn, Mozart, Beethoven, Clementi, Albrechtsberger, Dittersdorf ou Vanhal.

Hoffmeister a été l'ami de Mozart qui lui a dédié son quatuor à cordes KV 499, tandis que Beethoven l'appelait « mon cher frère ».

Certaines de ses œuvres sont jouées lors des fameux concerts Salomon au début des années 1790.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Symphonies[modifier | modifier le code]

Parmi ses 66 symphonies, on en citera trois (disponibles au disque avec les London Mozart Players) :

  • Symphonie en mi majeur (1778)
  • Symphonie en ré majeur (1778)
  • Symphonie en sol majeur La Festa della Pace (1791)

Concertos[modifier | modifier le code]

60 concertos dont :

  • 25 pour flûte
  • Concerto pour alto et contrebasse
  • Concerto pour 2 clarinettes et orchestre en mi bémol majeur
  • Concerto pour alto

Opéras[modifier | modifier le code]

Au nombre de huit, créés à Vienne de 1790 à 1801, ils ne sont plus interprétés de nos jours.

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • 50 quatuors à cordes, dont les quatuors à cordes op. 11 (1784)
  • Quintette pour cor et cordes en mi bémol majeur

Liens externes[modifier | modifier le code]