František Tůma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

František Ignác Antonín Tůma

alt=Description de l'image František Tuma by Anton Hickel.jpg.
Naissance 2 octobre 1704
Kostelec nad Orlicí
Décès 30 janvier 1774 (à 69 ans)
Vienne
Activité principale Compositeur

František Ignác Antonín Tůma est un compositeur de musique baroque, né dans le petit village tchèque de Kostelec nad Orlicí, près de Hradec Králové, le 2 octobre 1704. Il meurt à Vienne d'une pneumonie le 30 janvier 1774.

Né d'une famille de tradition musicale (son père était maître de chant et organiste), il fait ses études à Prague, au Clementinum, prestigieuse université jésuite où étudia, entre autres, Jan Dismas Zelenka. Il chante comme ténor à l'église de Saint-Jacques des Minorites sous la direction du compositeur, pédagogue et réputé maître de chapelle, Bohuslav Matěj Černohorský qui y exerce ses fonctions et enseigne le contrepoint.

Il aurait en 1720, à l'âge de 16 ans, tenu la partie de théorbe aux côtés du célèbre luthiste Sylvius Leopold Weiss et de son aîné, le violoniste Zelenka, à l'occasion de la représentation, à Prague, de l'opéra Costanza e Fortezza, de Johann Joseph Fux, donné pour le comte Philippe Joseph Kinský, alors haut chancelier de Bohême qui l'encourage à travailler le contrepoint avec Johann Joseph Fux.

Le comte Kinský le nomme maître de chapelle de sa propre cour, entrainant une longue amitié qui perdurera tout au long de leur vie. Le comte devient le parrain des trois enfants du compositeur et l'encourage, à la mort de Johann Cristoph Gayer en 1734, à déposer sa candidature en tant que maître de chapelle de la cathédrale Saint-Guy de Prague. Mais celle-ci arrive trop tard. Tůma reste donc au service des Kinský jusqu'à la mort du comte en 1741. En mars de cette année, la veuve de Charles VI, Élisabeth-Christine, fonde sa propre chapelle musicale. Elle place Tůma à sa tête en lui attribuant un salaire de 800 ducats, pension qui augmentera à la mort de cette dernière.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Lytaniae Lauretanae
  • Partita en do mineur
  • Stabat Mater