Frankie Dunlop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francis « Frankie » Dunlop (né le 6 décembre 1928 à New York et décédé le 7 Juillet 2014[1]) est un batteur de jazz américain.

Bien qu'ayant joué avec Lionel Hampton, Sonny Rollins ou Maynard Ferguson, c'est sa participation au quartet de Thelonious Monk pendant près de 4 ans qui est sa plus connue[2]. Il laissera son jeu sur des albums comme Monk's Dream ou Criss Cross.

Son style, assez classique, trouve une autre dimension, plus aventureuse, aux côtés de Monk[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence l'étude du piano à l'âge de 9 ans et de la batterie. Il devient professionnel à 13 ans[3].

Il rejoint le grand orchestre de Big Jay McNeely en 1951, puis joue avec Spippy Williams en 1954.

Il collabore avec Sonny Stitt, Charles Mingus, Thelonious Monk, dont il sera membre régulier du quartette, Sonny Rollins, brièvement avec Duke Ellington et avec l'orchestre de Maynard Ferguson.

À la fin des années 1960, il accompagne des comédies musicales à Broadway et joue dans divers groupes. Il joue avec Earl Hines en 1973-74 et rejoint l'orchestre de Lionel Hampton en 1976[3].

Il prend sa retraite en 1984.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Charles Mingus
  • Tijuana Moods (RCA, 1957, sorti en 1962)
  • New Tijuana Moods (RCA, 1957, sorti en 1962)
Avec Johnny Griffin
  • The Chicago Cookers (1957)
Avec Wilbur Ware
  • The Chicago Sound (Riverside, 1957)
Avec Joe Zawinul
  • To You with Love (1959)
Avec Herman Foster
  • Have You Heard (1960)
Avec Maynard Ferguson
  • A Message from Birdland (1960)
Avec Bill Barron
  • The Tenor Stylings of Bill Barron (1961)
Avec Ray Crawford
  • Smooth Groove (1961)
Avec Thelonious Monk
Avec Mose Allison
  • Swingin' Machine (1962)
Avec Leo Wright
  • Soul Talk (1963)
Avec Randy Weston
  • Highlife (Colpix, 1963)
Avec Sonny Rollins
Avec Lionel Hampton
  • Blues in Toulouse (1977)
  • Live at the Muzeval (1978)
  • Lionel (1983)
  • Air Mail Special (1983)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jeff Tamarkin, « Drummer Frankie Dunlop Dead at 85 », sur jazztimes.com,‎ 3 août 2014 (consulté le 25 septembre 2014).
  2. (en)Eugene Chadbourne, « Biography », sur Allmusic
  3. a, b et c Philippe Carles, André Clergeat, Jean-Louis Comolli, Dictionnaire du Jazz, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1994.