Frankenstein s'est échappé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frankenstein s'est échappé

Titre original The Curse of Frankenstein
Réalisation Terence Fisher
Scénario Jimmy Sangster d'après Mary Shelley
Acteurs principaux
Sociétés de production Hammer Film Productions
Pays d’origine Royaume-Uni
Genre Science-fiction
Sortie 1957
Durée 82 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Frankenstein s'est échappé (The Curse of Frankenstein) est un film britannique réalisé par Terence Fisher, sorti en 1957.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En partant du corps d'un voleur, des mains d'un sculpteur et du cerveau d'un savant, le docteur Frankenstein veut créer un être humain personnifiant l'homme idéal. Mais il va donner vie à une créature monstrueuse doué d'une force surhumaine qui va semer la terreur autour de lui.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le titre français reprend la confusion fréquente entre le docteur Frankenstein et sa créature, le second étant désigné, dans l'imaginaire commun, sous le nom du premier. Si la créature (qui n'a pas de nom), s'« échappe » bel et bien du laboratoire du docteur, à aucun moment Frankenstein lui-même ne s'échappe d'un quelconque endroit[1].
  • Tout comme, un an plus tard, l'adaptation de Dracula, cette nouvelle version de Frankenstein fut essentiellement envisagée parce que les droits du roman venaient de tomber dans le domaine public.
  • Le tournage s'est déroulé du 19 novembre au 24 décembre 1956 à Iver, Windsor et aux studios Bray.
  • Il s'agit du premier Frankenstein à avoir été tourné en couleur (Warnercolor). (Le Fils de Frankenstein (1939) fut un moment envisagé en Technicolor mais le maquillage de Boris Karloff passant mal à l'écran, l'idée fut abandonnée.)
  • L'acteur Bernard Bresslaw fut un temps pressenti pour jouer la créature.
  • Peter Cushing et Christopher Lee avaient déjà joué ensemble dans la version d'Hamlet (1948) de Laurence Olivier ainsi que Moulin Rouge (1952) de John Huston, sans y partager la moindre scène.
  • De son propre aveu, Christopher Lee dut son engagement à jouer la créature moins à son talent de mime qu'à son exceptionnelle haute taille (1m98).
  • L'aspect plus terrifiant, et finalement plus réaliste, du maquillage de la créature fut adopté par dépit de ne pouvoir exploiter le concept créé par James Whale et Jack Pierce, encore sous droits à la Universal.
  • C'est à sa propre requête que Peter Cushing fut engagé pour jouer le rôle du baron lorsqu'il entendit parler du projet. L'acteur était à cette époque, en effet, une immense vedette de la télévision, et pour la Hammer, son engagement s'avéra une aubaine.
  • Le très gros succès du film en Angleterre et aux États-Unis poussera les producteurs à envisager rapidement une suite. En France, le film fera un total de 728 452 entrées, ce qui est un excellent score compte tenu du fait que l'hexagone n'était absolument pas familiarisé avec le cinéma fantastique. Ainsi Frankenstein s'est échappé marque-t-il une étape très importante pour la cinéphilie de genre en France.
  • Un extrait du film est diffusé dans un drive-in dans le "Lolita" de Stanley Kubrick. On peut s'interroger sur la volonté du réalisateur américain de diffuser cette séquence : était-ce une façon de le présenter comme un basique objet de divertissement, permettant aux spectateurs mâles de voir les jeunes femmes effrayés se blottir à leur côtés comme on peut le constater dans le film? Ou bien un véritable hommage au premier long-métrage d'horreur en couleur, un genre dans lequel Kubrick brillera également presque vingt ans plus tard avec Shining?

Cycle Frankenstein de la Hammer[modifier | modifier le code]

  1. 1957 : Frankenstein s'est échappé (The Curse of Frankenstein), de Terence Fisher
  2. 1958 : La Revanche de Frankenstein (The Revenge of Frankenstein), de Terence Fisher
  3. 1964 : L'Empreinte de Frankenstein (The Evil of Frankenstein), de Freddie Francis
  4. 1967 : Frankenstein créa la femme (Frankenstein Created Woman), de Terence Fisher
  5. 1969 : Le Retour de Frankenstein (Frankenstein Must Be Destroyed), de Terence Fisher
  6. 1970 : Les Horreurs de Frankenstein (The Horror of Frankenstein), de Jimmy Sangster
  7. 1974 : Frankenstein et le monstre de l'enfer (Frankenstein and the Monster from Hell), de Terence Fisher

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du film sur devildead.com