Frank Worsley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Worsley.

Frank Worsley

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Worsley à bord de l'Endurance

Naissance 22 février 1872
Akaroa, Nouvelle-Zélande
Décès 1er février 1943
Claygate, Royaume-Uni
Profession

Frank Arthur Worsley[1], né le 22 février 1872 à Akaroa et mort le 1er février 1943 à Claygate[1], est un marin et explorateur polaire néo-zélandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Commandement maritime[modifier | modifier le code]

En 1887, il entre à la New Zealand Shipping Company et sert une dizaine d'années sur des navires entre la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni[1]. Il intègre également la Royal Naval Reserve[1] puis enchaîne les commandements dont un dans l'Arctique canadien[1].

Expédition Endurance[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Expédition Endurance.

Après avoir exercé ses talents de marin, il se joignit en 1914 à l'expédition Endurance de Ernest Shackleton comme capitaine du bateau l’Endurance[1]. Le but de l'expédition était de traverser l'Antarctique, mais le navire fut la proie des glaces et finit par être broyé et par sombrer. Les 28 hommes dérivèrent sur le pack jusqu'à ce que, grâce aux talents de navigation de Worsley, ils puissent accoster à bord de trois canots de sauvetage sur l'île de l'Éléphant. Worsley, Shackleton et quatre autres hommes naviguèrent dans un canot de sauvetage de 7 mètres de long appelé le James Caird sur l'océan déchaîné de l'Atlantique Sud et réussirent à rejoindre la Géorgie du Sud[1]. Ce fut là un tour de force incroyable de la part de Worsley, qui ne put se servir pour tenir le cap que d'un sextant dans un petit bateau au milieu de tempêtes et de creux de vingt mètres. Une fois sur l'île et toujours avec Shackleton et le marin Crean, ils parvinrent en 36 heures à rallier la station baleinière de Stromness. Grâce à ce double exploit, ils purent secourir les hommes restés sur l'île de l'Éléphant.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Frank Worsley (1917).

Au cours de la Première Guerre mondiale, Worsley a été le capitaine de deux Q-ships[1] dont l'un réussit à couler un sous-marin allemand.

Expédition Shackleton-Rowett[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Expédition Shackleton-Rowett.

En 1921, il rejoint de nouveau Ernest Shackleton sur sa nouvelle expédition, l'expédition Shackleton-Rowett[1]. Il est alors capitaine du navire Quest, mais celle-ci est notamment minée par la mort de Shackleton en Géorgie du Sud[1].

Expédition Arctique britannique[modifier | modifier le code]

En 1926, il est nommé co-leader d'une expédition Arctique britannique qui explore la zone entre le Svalbard et l'archipel François-Joseph[1]. Il revendiquera le fait d'être le premier néo-zélandais à avoir posé le pied sur cet archipel[1].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Statue de Frank Worsley à Akaroa.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, bien qu'il soit âgé, il sert dans la Croix-Rouge en France et en Norvège[1], puis divers postes en Angleterre.

Mort[modifier | modifier le code]

Il est mort le 1er février 1943 à Claygate[1]. Il s'est marié deux fois, sans descendance connue[1].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le mont Worsley en Géorgie du Sud est nommée en son honneur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Under sail in the frozen north[1], 1927.
  • Endurance[1], 1931.
  • Shackleton's boat journey[1], 1933. (ISBN 1-84158-063-5)
  • First voyage in a square-rigged ship[1], 1938.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) John Thompson, Shackleton's Captain: A Biography of Frank Worsley, Paperback, 1999. (ISBN 978-0889626782)
  • (en) Wendy Dunlop, The Boy from Akaroa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r et s Worsley, Frank Arthur sur le Dictionary of New Zealand Biography.