Frank Rosolino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frank Rosolino

Frank Rosolino surnommé «Lemon drop kid» né le 20 août 1928 à Détroit, mort le 26 novembre 1978 à Los Angeles est un tromboniste et chanteur de jazz américain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié la guitare, il choisit à dix ans le trombone. Il joue deux ans dans l'orchestre de la 86e division pendant son service militaire. Il débute en 1946 dans l'orchestre de Bob Chester, joue avec Glen Gray en 1947, puis dans l'orchestre de Gene Krupa en 1948-1949[1], avec Tony Pastor, Herbie Fields en 1950, Georgie Auld en 1951. Il fonde un quartette en 1952 puis rejoint le grand orchestre de Stan Kenton. En 1954 il se fixe en Californie où il est musicien de studio puis il partipe huit ans durant au Steve Allen show. Il participe à la musique du film I want to live de Robert Wise en 1958. Il joue avec Benny Carter, fait des tournées en Europe en 1973, 1975, 1978, au Japon en 1975 avec Supersax. En 1978 il sombre dans la dépression après le suicide de sa dernière épouse puis tue ses deux enfants avant de se suicider.

Source[modifier | modifier le code]

André Clergeat Philippe Carles, Dictionnaire du jazz Bouquins/Laffont 1990 p.885

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il apparait en chanteur de scat en 1949 dans le court-métrage Deep purple consacré à Gene Krupa