Frank Rosenthal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frank Lawrence "Lefty" Rosenthal, né le 12 juin 1929 à Chicago et mort le 13 octobre 2008 à Miami Beach, est un ancien dirigeant de casino à Las Vegas et un associé de la mafia de Chicago. Il a aussi présenté un talk-show à Las Vegas dans les années 1970.

Il a été dit que Rosenthal était surnommé « Le gaucher » parce que, pendant une audition de la sous-commission du Congrès en 1961, il a invoqué 37 fois le cinquième amendement, ne répondant pas même à la question de savoir s'il était gaucher. En fait, il avait ce surnom depuis l'enfance, simplement parce qu'il était réellement gaucher[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Rosenthal est né dans une famille juive de Chicago dans les quartiers-ouest de la ville (West Side), où il a développé une grande amitié avec Anthony Spilotro qui fut plus tard un homme de main de la mafia de Chicago. Enfant, Rosenthal manquait souvent la classe pour suivre les événements sportifs locaux de Chicago. Il fut plusieurs fois arrêté et accusé de crimes de jeu, de parties de Poker illégales et truquées, de corruption de joueurs, de trucage de matchs de football, de basket-ball et d'autres jeux, mais il eut peu de condamnations. Après avoir été accusé d'être un coconspirateur pour des paris sportifs illégaux, Rosenthal déménagea à North Bay Village à Miami pour détourner l'attention des autorités.

Carrière à Las Vegas[modifier | modifier le code]

Rosenthal faisait fonctionner secrètement le Stardust,le Fremont, le Marina et le Hacienda (aujourd'hui le Mandalay Bay) lorsqu'ils étaient contrôlés par la mafia de Chicago[2]. Il sera le premier à mettre en place le jeu de paris sportifs à l'intérieur d'un casino, faisant du Stardust un des centres principaux pour le pari sportif. Une autre innovation de Rosenthal était d'autoriser des croupiers féminins au blackjack : en un an à peine, il double les revenus du Stardust grâce à cette astuce.

Lorsqu'en 1976, les autorités découvrent que Rosenthal fait fonctionner des casinos sans les licences du Nevada nécessaires pour le faire, Le Gaming Control Board (organisme gouvernemental chargé du contrôle des casinos et des jeux) a tenu une audition pour déterminer si Rosenthal avait la capacité légale d'obtenir une licence de jeu. L'autorisation d'exercer dans un casino lui est refusée, la GCB le suspectant de lien avec la pègre. Cependant, il réussira plus tard à l'obtenir en appel grâce au Juge Joseph Pavlikowski (qui avait obtenu une ristourne de 2 800 $ pour les noces de sa fille - deux ans plus tôt - au même hôtel où Rosenthal avait travaillé comme directeur de publicité[3]). La tentative de faire inclure le nom de Rosenthal dans la Liste noire (qui l'aurait interdit d'être dans ou près de n'importe quel casino du Nevada), a été temporairement contrecarré en 1988 par le Juge Pavlikowski, mais sa décision a été en fin de compte rejetée, rendant définitivement Rosenthal interdit de casino.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Rosenthal se marie avec Geraldine McGee, une ancienne prostituée, le 1er mai 1969. Ils ont deux enfants ensemble, Steven et Stephanie. Ils finiront par divorcer 16 janvier 1981, Rosenthal attribuant la faute à Geri et a son incapacité à régler ses problèmes d'addiction à la drogue et à l'alcool. Peu de temps après avoir quitté Rosenthal et lui avoir volé une grande partie de son argent, Geri meurt d'une overdose dans un motel de Los Angeles le 9 novembre 1982 à l'âge de 46 ans. Sa mort fut déclarée accidentelle, d'une combinaison de Valium, de cocaïne et de whisky. Rosenthal fera effectuer une contre-expertise à ses frais qui conclura aussi à l'accident.

Tentative d'assassinat[modifier | modifier le code]

En 1982, Rosenthal essuiera une tentative d'assassinat, sa voiture était chargée d'explosifs. Cependant, il s'en sortira indemne, probablement grâce à sa Cadillac Eldorado de 1981 qui avait une plaque de métal fixée sous le siège conducteur (General Motors avait effectué cette modification pour corriger un problème de fixation). Les commanditaires n'ont jamais été réellement identifiés, mais les suspects possibles restent Spilotro, le chef de la mafia de Milwaukee Frank Balistrieri, ou encore des bikers associés à Geri Rosenthal.

Dernières années[modifier | modifier le code]

Rosenthal sera ensuite forcé de quitter Las Vegas en 1988 lorsqu'il sera inscrit sur la liste noire, faisant de lui persona non grata dans tous les casinos du Nevada. Il prend alors sa retraite à Laguna Niguel en Californie, puis à Boca Raton en Floride, et enfin à Miami Beach, d'où il lance son site web http://frankrosenthal.com.

Rosenthal décède d'un arrêt cardiaque dans sa maison de Miami Beach le 13 octobre 2008[4],[5].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le film de Martin Scorsese, Casino, tiré du livre de Nicholas Pileggi, est inspiré de la carrière de Rosenthal à Las Vegas. Rosenthal (renommé "Sam 'Ace' Rothstein") est joué par Robert De Niro, et son associé mafieux Anthony Spilotro (renommé "Nicky Santoro") est joué par Joe Pesci.

Notes et références[modifier | modifier le code]