Frank Lautenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frank Lautenberg

Frank Raleigh Lautenberg (né le 23 janvier 1924 à Paterson au New Jersey, et mort le 3 juin 2013[1]) est un homme politique américain, membre du Parti démocrate et sénateur du New Jersey au Congrès des États-Unis de 1983 à 2001 et de 2003 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'immigrés polonais et russes, Lautenberg est né à Paterson, New Jersey et servit dans l'US Army durant la Seconde Guerre mondiale.

Diplômé en économie de l'Université Columbia en 1949, il est le cofondateur de la société Automatic Data Processing Company (ADP) dont il fut le président.

De 1978 à 1982, il est le commissaire de l'autorité portuaire de New York et du New Jersey.

En 1982, il est élu au Sénat des États-Unis contre la candidate républicaine Millicent Fenwickau et reprend le siège laissé vacant par le sénateur démocrate Harrison Williams, impliqué dans le scandale de l'Abscam. Il est réélu en 1988 et 1994.

En 2000, il annonce sa retraite et cède son siège de sénateur au démocrate Jon Corzine.

En 2002 cependant, Lautenberg est rappelé en urgence à la politique pour remplacer l'autre sénateur démocrate de l'état, Robert Torricelli, démissionnaire pour cause de corruption, et est élu à son siège.

Lautenberg est un élu libéral de la côte est, pro-choix (pro-interruption volontaire de grossesse (IVG), partisan du contrôle des armes à feu, du durcissement des sanctions pénales contre les voleurs de voitures, et est très critique des mesures de sécurité nationale prise par l'administration de George W. Bush.

En mai 2005, au cœur du sénat, c'est avec une photo du chancelier Palpatine, de la saga de science-fiction Star Wars, qu'il termine son discours sur la nomination des juges fédéraux, en reprenant une réplique du film La Revanche des Sith : "C'est ainsi que meurt la liberté, sous un tonnerre d'applaudissements."

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Aaron Blake, « Sen. Frank Lautenberg dead at 89 », sur washingtonpost.com,‎ 3 juin 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]