Francolin à poitrine grise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Francolin à poitrine grise (Pternistis rufopictus) est une espèce d'oiseaux de la famille des Phasianidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Centre-nord de la Tanzanie (parc national de Serengeti, cratère des Hauts Plateaux, steppes de Wembere, Mwanza et lac Eyasi).

Habitat[modifier | modifier le code]

Le francolin à poitrine grise habite les plaines et les savanes à pluviométrie annuelle de 500-700 mm ainsi que les zones de contact entre les prairies herbeuses et les boisements d’Acacia (A. tortilis, A. drepanolobium, A. xanthophloea, A. kirkii) et les fourrés le long des cours d’eau (Urban et al. 1986).

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle consiste essentiellement en tubercules de Cyperus qu’il déterre à coups de bec. Il collecte aussi des graines et des insectes sur le sol, dont des sauterelles et des termites. Il glane également des particules de légumes et des grains de céréales en zone cultivée (Urban et al. 1986).

Mœurs[modifier | modifier le code]

Il évolue généralement par couples ou par petits groupes, mais il peut aussi constituer des compagnies plus importantes, notamment aux sites de nourrissage. Il garde habituellement le couvert des arbres et des buissons, il peut s’aventurer aussi dans des zones ouvertes, y compris aux abords des cultures, pour se nourrir tôt le matin ou tard l’après-midi. C’est à l’aurore et à la tombée de la nuit qu’il est le plus bavard, les vocalisations allant crescendo à l’annonce de la saison des pluies. Les cris sont généralement émis du haut d’une termitière ou d’une souche d’arbre (Hennache & Ottaviani 2011).

Voix[modifier | modifier le code]

Le cri de signalement est similaire à celui du francolin à cou jaune, un ka-waaark, ka-waaark, kawaaark rauque et retentissant, parfois diminuant en intensité vers la fin. Un gloussement aigu est lancé comme cri d’alarme à l’envol (Madge & McGowan 2002).

Nidification[modifier | modifier le code]

Le nid est une petite cavité grattée sur le sol dans les hautes plantes herbacées et garnie d’herbes et de plumes. La reproduction a lieu entre février et avril et en juin-juillet, donc en pleine saison des pluies, et se prolonge légèrement dans le début de la saison sèche (Madge & McGowan 2002).

Statut[modifier | modifier le code]

Localement commune, l’espèce a tout de même souffert de l’empiètement des cultures sur son habitat (Madge & McGowan 2002).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hennache, A. & Ottaviani, M. (2011). Cailles, Perdrix et Francolins de l’Ancien Monde, 400 pages. Editions W.P.A. France, Clères, France.
  • Madge, S. & McGowan, P. J. K. (2002). Pheasants, Partridges & Grouse. Helm, London.
  • Urban, E.K., Fry, C.H. & Keith, S. (1986). The birds of Africa, vol 2. Academic Press, London.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]