Franco Costanzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Costanzo.
Franco Costanzo
Franco Costanzo 5875.jpg
Costanzo en 2011
Biographie
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance 5 septembre 1980 (33 ans)
Lieu Río Cuarto
Taille 1,87 m
Poste Gardien de but
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2000-2005 Drapeau : Argentine River Plate 87 (0)
2005-2006 Drapeau : Espagne Deportivo Alavés 32 (0)
2006-2011 Drapeau : Suisse FC Bâle 141 (0)
2011-2012 Drapeau : Grèce Olympiakos Le Pirée 6 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1999 Argentine -20 ans 4 (0)
2003 Argentine 1 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Franco Costanzo, surnommé « le Mage Blanc » (né le 5 septembre 1980 à Río Cuarto), est un footballeur argentin. Il évolue au poste de gardien de but.

Carrière[modifier | modifier le code]

Costanzo a débuté sa carrière professionnelle dans le monde du football en 2000 avec le Club Atlético River Plate, où il devient titulaire dès 2003[1]. Avec Los Millonarios, il remporte trois titres de champion. Il connaît par ailleurs sa seule sélection avec l'Argentine en 2003 face à l'Équateur[1]. En 2005, Franco Costanzo quitte son club pour Alavés où il joue 32 matchs.

Il rejoint en 2006 le FC Bâle dans le championnat de Suisse, où il remplace Pascal Zuberbühler[1]. Après des débuts laborieux[2], il s'est affirmé comme l'un des meilleurs éléments du FC Bâle et l'un des éminents gardiens de Super League[2]. Il est d'ailleurs le joueur le mieux payé de la saison 2008-2009, avec un salaire estimé à 1,3 millions de francs suisses[3]. Le 13 avril 2011 une page "gardiens" se tourne à Bâle, lorsque son contrat n'est pas prolongé par le FC Bâle, afin de faire de la place pour sa doublure, Yann Sommer[4].

Il s'engage en juin 2011 à l'Olympiakos Le Pirée. Il quitte le club grec à l'issue d'un accord à l'amiable en janvier 2012[5] et met un terme à sa carrière au mois de mai 2012[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Champion d'Argentine en 2002, 2003, 2004
  • Champion de Suisse 2008, 2010 et 2011.
  • Vainqueur de la Coupe de Suisse 2007, 2008, 2010.
  • Élu meilleur joueur bâlois saison 2006-2007 (dont 13 fois « homme du match »).
  • Élu 15 fois « homme du match » pour la saison 2007-2008, et 2e meilleur joueur bâlois
  • Malgré une faible participation aux matchs suite à une blessure lors de la saison 2009-2010, le 21 mai, il est élu sur un contingent des 21 meilleurs joueurs à la 9eplace.
  • Élu deuxième meilleur joueur bâlois saison 2010-2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (de) « FCB hat bereits einen Zubi-Ersatz! », sur blick.ch, Blick,‎ 14 juillet 2006 (consulté le 10 juin 2012).
  2. a, b et c (de) Fabian Kern, « Franco Costanzo tritt zurück », sur bazonline.ch, Basler Zeitung,‎ 8 juin 2012 (consulté le 10 juin 2012).
  3. (de) Heiko Ostendorp, « Topverdiener Costanzo kassiert 1,3 Millionen! », sur blick.ch, Blick,‎ 26 avril 2009 (consulté le 10 juin 2012).
  4. (de) Dominik Steinmann, « Wenn der Sommer kommt: FCB trennt sich von Costanzo », sur blick.ch, Blick,‎ 13 avril 2011 (consulté le 10 juin 2012).
  5. « Carroll remplace Costanzo à l'Olympiacos », sur fr.uefa.com, UEFA,‎ 27 janvier 2012 (consulté le 29 janvier 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]