Franco Causio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franco Causio
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance 1er février 1949 (65 ans)
Lieu Lecce (Italie)
Taille 1,7 m (5 7)
Période pro. 19641988
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1963-1964 Drapeau : Italie Lecce
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1964-1965 Drapeau : Italie Lecce 3 (0)
1965-1966 Drapeau : Italie Sambenedettese 13 (0)
1966-1968 Drapeau : Italie Juventus 1 (0)
1968-1969 Drapeau : Italie Reggina 30 (5)
1969-1970 Drapeau : Italie Palerme 22 (3)
1970-1981 Drapeau : Italie Juventus 452 (72)[1]
1981-1984 Drapeau : Italie Udinese 83 (11)
1984-1985 Drapeau : Italie Inter 24 (0)
1985-1986 Drapeau : Italie Lecce 26 (3)
1986-1988 Drapeau : Italie Triestina 64 (5)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1972-1983 Drapeau : Italie Italie 63 (6)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Franco Causio (né le 1er février 1949 à Lecce dans les Pouilles) est un joueur international de football italien, qui évoluait au poste d'ailier droit.

Surnommé il Barone[2] (le Baron) ou encore Brazil[3], il a notamment remporté la Coupe du monde 1982 avec l'équipe d'Italie, participant également aux éditions de 1974 en Allemagne et de 1978 en Argentine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Causio le sudiste est natif de la ville Lecce et fut formé par le grand club de sa ville, l'US Lecce.

Il rejoint ensuite un des plus grands clubs du nord du pays à l'âge de 17 ans, la Juventus, avec qui il joue un seul match en deux saisons (dont le premier le 21 janvier 1968 lors d'un nul 0-0 contre Mantoue en Serie A). Il est alors prêté durant quelques saisons en Serie B (où il joue avec la Reggina Calcio et Palerme), avant de retourner à la Juventus en 1970.

Il marque son premier but bianconero le 3 décembre 1970 lorsqu'il inscrit le but de la victoire 1-0 contre Pécsi Dózsa en C3. Pendant 11 ans, il fera le bonheur des tifosi bianconeri avec son légendaire numéro 7, remportant en tout 8 titres, 6 scudetti, une coupe nationale et une coupe de l'UEFA, dans un effectif d'expérience composé entre autres de Roberto Bettega, Marco Tardelli, Dino Zoff, Gaetano Scirea ou encore d'Antonio Cabrini. Il joue au total 452 matchs pour 72 buts (dont 305 matchs pour 49 buts en championnat), jouant son dernier match le 28 mai 1981 lors d'une défaite en coupe 1-0 contre l'AS Roma.

En 1981, il quitte le club pour rejoindre l'Udinese avec qui il joue pendant 3 ans, avec son coéquipier brésilien Zico. Il retourne ensuite dans son club formateur, à Lecce lors de ses débuts en Serie A (1985-86). Il tente ensuite une courte expérience à l'Inter, avant de finir sa carrière en Serie B avec Triestina à l'âge de 39 ans[4].

Carrière en sélection[modifier | modifier le code]

Causio (en haut à gauche) avec le Président de la République italienne Sandro Pertini, Dino Zoff et le sélectionneur Enzo Bearzot au retour d'Espagne avec la coupe du monde à peine remportée.

Il fait ses grands débuts en sélection avec l'équipe d'Italie le 29 avril 1972 à Milan lors d'un match Italie-Belgique (score final 0-0).

Il fait partie de l'effectif de la Squadra Azzurra participant à la coupe du monde 1974 en RFA ainsi qu'à celle de 1978 en Argentine où il dispute tous les matchs (inscrivant même un but lors du match perdu contre le Brésil comptant pour la 3e place).

La consécration arrive enfin à 33 ans avec la coupe du monde de 1982 en Espagne, remportée par les italiens, dont Franco Causio[5],[6].

Il met un terme à sa carrière avec la Nazionale le 12 février 1983 à 34 ans, lors d'un match Chypre-Italie (score final 1-1).

Après-carrière[modifier | modifier le code]

Devenu par la suite commentateur sportif, un hommage lui est rendu dans la chanson Nuntereggae più de Rino Gaetano en 1978 (avec d'autres joueurs comme Musiello, Tardelli, Antognoni et Zaccarelli).

Il fut également par la suite émissaire et superviseur de jeunes talents pour le compte de son ancien club de la Juventus. On lui doit notamment notamment la découverte d'Alessandro Del Piero qu'il fait parvient à faire venir au club encore tout jeune.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Juventus
 
 

En sélection[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Italie

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Causio sur Myjuve.it
  2. À cause de son style de mouvement sur le terrain ainsi que de sa bonne éducation, de son savoir-vivre en dehors du terrain.
  3. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  4. (en) Franco Causio - Appearances in Serie A
  5. (en) Franco Causio - International Appearances
  6. (en) Franco Causio Statistics FIFA. Retrieved 2 February 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]