Franck Goddio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franck Goddio est un archéologue sous-marin français qui a découvert en 2000 la ville de Thônis-Héracleion[1]en baie d'Aboukir, à 6,5 km de la côte égyptienne, Il dirige également les fouilles sur le site submergé de Canope-est et celles du port antique d'Alexandrie. Il compte à son actif plusieurs découvertes de jonques et de navires dans les eaux des Philippines dont le galion espagnol, le San Diego ou le navire de la Compagnie anglaise des Indes Royal Captain. Franck Goddio, né en 1947, est le petit-fils[2] d'Éric de Bisschop, navigateur célèbre pour son exploration du Pacifique,

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE), il est conseiller dans les domaines de l'économie et des finances en Asie pour le compte des Nations Unies puis au titre des Affaires étrangères françaises et en Arabie saoudite (Fonds de développement).

À partir de 1985, il se consacre à l'archéologie sous-marine et entreprend ses premières missions aux Philippines. Il fonde en 1987 l'Institut européen d'archéologie sous-marine (IEASM)[3], ayant pour mission de rechercher des épaves, d’en assurer la fouille, la restauration, les études et publications scientifiques ainsi que la divulgation au public par des ouvrages, des films et des expositions. L'IEASM adhère aux normes de la convention 2001 de l'Unesco sur la protection du patrimoine culturel subaquatique[4].

En 1994, une exposition à la Grande halle de La Villette à Paris présente au public les vestiges du San Diego, galion espagnol coulé en 1600, en même temps que le travail d'équipe, composée d’archivistes, ingénieurs, plongeurs, archéologues, scientifiques renommés, dessinateurs, photographes et cinéastes.

En 2003, il cofonde l’Oxford Centre for Maritime Archaeology (OCMA), rattaché à l’université d'Oxford. L'école d'archéologie d'Oxford lui décerne, début 2009, le titre de Senior visiting Lecturer.

En 2006, il est commissaire[5] de l'exposition itinérante « Trésors engloutis d’Égypte »[6]. Après leur rapatriement en Égypte, une partie des objets ont de nouveau été réunis pour former l'exposition « Cleopatra, The Search for the Last Queen of Egypt »[7] en tournée aux États-Unis. Parallèlement, il poursuit les fouilles en Égypte en baie d'Aboukir et à Alexandrie ainsi qu'aux Philippines.

Recherches et fouilles archéologiques[modifier | modifier le code]

Sites et villes submergées[modifier | modifier le code]

Port oriental d'Alexandrie[modifier | modifier le code]

À partir de 1992, Franck Goddio engage avec le Conseil suprême des Antiquités égyptiennes (CSA)[8] un vaste projet archéologique ayant pour but la cartographie du port est d’Alexandrie.

  • 1996 : Une carte des vestiges archéologiques sous-marins dans le port oriental est établie. Les fouilles ont mis au jour l’île d’Antirhodos, le port royal des galères et la péninsule du Poseidium formant les quartiers royaux.
  • 2001: La nouvelle carte du Portus Magnus est présentée au British Museum dans le cadre de l'exposition « Cleopatra of Egypt, from History to Myth ».
  • À ce jour, il poursuit des fouilles, des études scientifiques et publications[9].

Baie d'Aboukir[modifier | modifier le code]

À partir de 1998 : mise en œuvre de la stratégie de prospection géophysique au large d'Aboukir et cartographie des fonds de la baie.

  • 1999 : fouilles sur le site submergé de Canope-Est.
  • 2000 : découverte de la ville portuaire Thônis-Héracléion à 6,5 km en mer dont l'histoire n'avait gardé que quelques mentions épigraphiques.
  • À ce jour : poursuite des fouilles sur les sites de Canope-est et de Thônis-Héracléion. Finalisation de l’étude topographique de la ville, publications[9].

Jonques et navires[modifier | modifier le code]

  • 1985  : jonque du récif Royal Captain Shoal, céramiques datant de l’époque de la dynastie Ming (fin XVIe siècle), côte ouest de l’île de Palawan, Philippines.
  • 1987 – 1990 : recherche et fouille du San Jose, un vaisseau espagnol (XVIIe siècle), Philippines
  • 1988 : sondage des vestiges du Nuestra Señora de la Vida, un vaisseau espagnol (XVIIe siècle), Philippines.
  • 1989 : repérage du Saõ Bartolomeo, un vaisseau portugais coulé en 1627 près des côtes françaises.
  • 1990  : recherche et fouille de la jonque Investigator, période de la dynastie des Song, (XIIIe siècle) au sud-ouest de l’Île de Palawan, Philippines.
  • 1991  : recherche et fouille de la jonque Breaker, période de la dynastie Song, (XIe siècle), sur la côte ouest de l’île de Palawan, Philippines.
  • 1990 – 1994 : recherche et fouille du San Diego, galion espagnol coulé le 14 décembre 1600, au large de l’île de Fortune aux Philippines.
  • 1995 – 1996  : découverte et fouille de la jonque San Isidro, période de la dynastie des Ming (vers 1510) près de l’île de Luçon, Philippines.
  • 1997  : découverte et fouille de la jonque Lena (vers 1490) en face de l’île de Busuanga, Philippines.
  • 1998 – 1999 : fouilles archéologiques des vestiges de la flotte de Bonaparte : L’Orient, la Sérieuse, l’Artémise coulés le 1er août 1799 à la bataille d'Aboukir, Égypte.
  • 1999  : découverte et fouille de la jonque Española (vers 1490) par trente mètres de fond en face de l’île de Palawan, Philippines.
  • 2000  : fouille de sauvetage d’une jonque (vers 1490), Santa Cruz, par trente-cinq mètres de fond.
  • 2002 : découverte et fouille de l’Adelaide, vaisseau de la « traite » de 1714 sur la côte de Cuba.
  • 2003 - à ce jour : les missions de prospections sous-marines sont poursuivies à l’aide de nouveaux appareils de détection géophysique afin d'approfondir des « pistes » de recherches, guidées par des indications textuelles et les découvertes archéologiques des années précédentes.

Musées et expositions[modifier | modifier le code]

Les objets découverts au cours des fouilles dirigées par Franck Goddio ont enrichis les collections nationales des pays où les fouilles ont eu lieu : musée national des Philippines, musée de la Bibliotheca Alexandrina[10], musée national d'Alexandrie[11]. Les Philippines pratiquant la rétrocession d'objets, les objets rétrocédés ont soit fait l'objet de donations : museo naval de Madrid[12], musée des arts asiatiques-Guimet[13], musée de la marine à Port Louis[14], soit participent à des expositions.

Le trésor du San Diego[modifier | modifier le code]

Exposition des vestiges du galion espagnol[15] ainsi que présentation du travail des équipes, composée d’archivistes, ingénieurs, plongeurs, archéologues, scientifiques renommés, dessinateurs, photographes et cinéastes : Paris (15 septembre 1994 - 15 janvier 1995), Madrid (mai 1995 - octobre 1995), New York (novembre 1996 - février 1997), Berlin (juin - octobre 1997), Manille (février - avril 1998).

Trésors engloutis d'Égypte[modifier | modifier le code]

Une sélection[16] de près de 500 artefacts parmi les plus beaux et des plus importants sur le plan historique, exhumés au cours des fouilles en baie d'Aboukir et dans le port est d'Alexandrie sont présentés dans une exposition itinérante à Berlin (avril-septembre 2006), Paris (décembre 2006-mars 2007[17]), Bonn (avril 2007-janvier 2008), Madrid (avril-décembre 2008), Turin (février-mai 2009) et Yokohama au Japon (juin-septembre 2009).

Cleopatra, The Search for the Last Queen of Egypt[modifier | modifier le code]

Les objets des trésors engloutis d'Égypte en rapport avec les Ptolémées participent à une nouvelle exposition présentée dans les grandes métropoles d'Amérique du Nord[18]. Philadelphie, PA (5 juin 2010 - 2 janvier 2011); Cincinnati, OH (18 février - 10 septembre 2011); Milwaukee (WI) (14 oct. 2011 - 15 april 2012); Los Angeles (CA) - (23 mai 2012 - 31 décembre 2012).

Publications (sélection)[modifier | modifier le code]

Égypte
  • L’Égypte engloutie, Alexandrie, avec André Bernand, Paris, 2002, (ISBN 2-84567-106-7) ;
  • Trésors engloutis d'Égypte, catalogue de l'exposition, Paris, 2007, (ISBN 2-02-091265-1) ;
  • Underwater Archaeology in the Canopic Region: Topography and Excavations, OCMA, Institute of Archaeology, University of Oxford, 2007, (ISBN 978-0-954962739) ;
  • Cleopatra, The Search for the last Queen of Egypt, National Geographic, 2010, (ISBN 978-1-426207518) ;

et de nombreux rapports de mission.

Jonques et navires
  • Le San Diego, un trésor sous la mer, avec Jean-Paul Desroches, Franck Goddio, Michel L’Hour, Marie-France Dupoizat, Pierre Pourvoyeur, AFAA, RMN Paris, 1994, (ISBN 2-7118-3135-3) ;
  • Griffin, une rencontre avec l’histoire, avec Evelyne Jay Guyot de Saint Michel. Londres, 1999, (ISBN 1-902699-03-3) ;
  • L’étrange voyage de la jonque Lena, avec Monique Crick, Stacey Pearson, Peter Lan, Londres, 2002, (ISBN 1-902699-36-X).

et de nombreux rapports de mission.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Le trésor du San Diego : documentaire produit par TF1 ;
  • Série de documentaires produit par Discovery Channel et diffusé dans le monde entier :
    • Alexandrie, la cité engloutie ;
    • Aboukir ou le rêve brisé de Bonaparte ;
    • L’or blanc du Royal Captain ;
    • Alexandrie, le mystère d’une disparition ;
  • En partenariat avec Spiegel TV (Allemagne) :
    • China’s Erben – Handelskrieg auf hoher See (L’héritage chinois – guerre commerciale en haute mer) : documentaire produit par Spiegel TV, diffusé en Allemagne par ZDF, septembre 2004 ;
    • Entdecker am Meeres Grund (Découvreur des fonds marins) : documentaire sur l’exposition Trésors engloutis d'Égypte, les fouilles, la restauration des objets, la création et le montage de l’exposition.
  • DVD de l'exposition « Trésors engloutis d'Égypte » spécifique pour chaque exposition :
    • Franck Goddio : Auf den Spuren versunkener Schätze, Spiegel TV, (ISBN 3-937901-24-8) ;
    • Trésors engloutis d’Égypte, Point du Jour/Naïve, coproduction, avec Spiegel TV, France 5 et France 3, (ISBN 3-298490920-24-4) ;
    • Tesoros sumergidos de Egipto, Spiegel TV, (ISBN 4-260061-850297).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. «20 000 trésors sous les mers», Le Figaro, 15/10/06 [lire en ligne]
  2. « Entretien avec le petit-fils d'Éric de Bisschop, l'archéologue Franck Goddio, de passage à Tahiti », Tahiti Presse, 29/01/09 [lire en ligne]. Franck Goddio est le fils de Françoise de Matharel, fille d'Éric de Bisschop.
  3. IEASM Webpage
  4. Film de la Convention.
  5. «Trésors engloutis d'Égypte», Télérama, 09/12/06 [lire en ligne]
  6. « Une Égypte sortie des eaux », Le Monde, 10/12/06 [lire en ligne]
  7. Cleopatra, The Search for the Last Queen of EgyptA
  8. Site officiel SCA
  9. a et b http://www.ieasm.org/publications.php?lang=fr&sub=pub_scientific
  10. Site officiel de la Bibliotheca Alexandrina
  11. Site officiel du musée national d'Alexandrie
  12. (es) Photos des objets Museo naval Madrid
  13. Visite virtuellemusée Guimet
  14. Site du musée de la marine de Port Louis
  15. Le trésor du San Diego Le nouvel Observateur
  16. Site de l'expo Trésors engloutis d'Égypte
  17. «Trésors engloutis : plus de 700 000 visites», Libération, 21/03/07 [lire en ligne]
  18. Site de l'expo « Cleopatra, The Search for the Last Queen of Egypt »
  19. Site du festival

Liens externes[modifier | modifier le code]