Franck Dubosc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubosc.

Franck Dubosc

Description de cette image, également commentée ci-après

Franck Dubosc en 2014.

Naissance 7 novembre 1963 (50 ans)
Petit-Quevilly
Haute-Normandie
Drapeau de la France France
Profession Humoriste
Acteur
Films notables Camping
Disco
Incognito
Camping 2
Les Seigneurs
Boule & Bill
Fiston
Barbecue
Site internet Site officiel

Franck Dubosc né le 7 novembre 1963 à Petit-Quevilly en Seine-Maritime, est un humoriste et acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Fils d'un déclarant en douane, Lucien Dubosc (mort en avril 2002) et de Janine, fonctionnaire en mairie, Franck Dubosc grandit en Normandie, au Grand-Quevilly, où il fait ses études au collège Claude Bernard, puis au lycée Val de Seine. Adolescent solitaire, timide et rêveur, il fait du judo pour se donner de la consistance[1] et s'invente une vie, ce qui préfigure la naissance de son personnage d'aventurier mythomane au public lors de ses débuts sur scène[2]. Après son baccalauréat, il entreprend des études d'anglais qu'il quitte au bout de trois mois pour entrer au conservatoire de Rouen, où il fait la connaissance de Valérie Lemercier, Virginie Lemoine, Hugues Protat et Karin Viard[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Franck Dubosc au Festival de Cannes 2012.

Franck Dubosc commence sa carrière en faisant des films et des émissions télévisées. En 1979, il est le pilote du vaisseau des frères Bogdanoff dans l'émission Temps X[4].

En 1985, il obtient son premier rôle dans À nous les garçons de Michel Lang. Il poursuit dans le cinéma et la télévision en faisant plusieurs figurations. Parallèlement, il est assistant du magicien Hugues Protat pendant trois ans et donne des cours d'expression orale à l'École de formation professionnelle des barreaux de la Cour d'appel de Paris[2].

En 1991, il décide de partir en Grande-Bretagne[5] où il décroche l'emploi du "French lover" (Patrice) dans Coronation Street, feuilleton britannique de plus de quarante ans. Il est parallèlement reporter pour l'émission Europ Express sur Channel 4[2].

En 1992, il est auteur pour la première émission de télévision d'Arthur L'Émission impossible sur la chaîne TF1, parmi d'autres auteurs comme Élie Semoun, Alexandre Devoise, Manu Levy, Laurent Violet et Albert Dupontel. En 1994, alors qu'il est serveur au Café du Trésor, le patron Arnaud Lemort (son futur metteur en scène) qui revient de New York, y introduit le stand-up et joue sur un cube en bois. Guillaume Canet et Franck Dubosc le rejoignent bientôt sur scène[2]. Sa rencontre avec Élie Semoun encore partenaire de Dieudonné, marque un tournant dans sa carrière : il lui propose de faire la première partie de leur spectacle au Casino de Paris (1997). Les Petites Annonces d'Élie, vont ainsi naître de leur collaboration (Franck est coauteur), seront plébiscitées par le public et de nombreux DVD sont par la suite commercialisés. C'est sur un petit « cube en bois » sur la scène du Café du Trésor que Franck effectue ses débuts d'humoriste, puis Mouss Diouf lui propose de jouer au Réservoir[6]. Il se produit dans cette salle deux fois par mois. En 1998, Franck présente Du beau, du bon, Dubosc, son premier one man Show au théâtre de Dix-Heures[7],[6]. Il passe ensuite à des salles plus grandes avec son deuxième spectacle J'Vous ai pas Raconté au Splendid en 1999, puis à la Comédie de Paris en 2000, à la Comédie Caumartin en 2001, et enfin à l'Olympia et au Zénith de Paris en 2002.

Franck Dubosc lors d'une rencontre à la Fnac de St-Lazare à l'occasion de son spectacle "Franck Dubosc À L'État Sauvage", le 6 octobre 2013.

C'est durant cette période que Franck Dubosc est élu révélation de l'année au festival Juste pour rire de Montréal (Québec). Par la suite, il présente celui-ci de nombreuses années aux côtés de son ami Stéphane Rousseau. En 2002, Franck sort le DVD Pour toi, public (sorte de capsules, où il interprète plusieurs personnages dans diverses situations). Ce DVD se classe, en 2003, parmi les plus importantes ventes de l'année[réf. nécessaire]. Ce succès se réitérera pour le deuxième opus Pour toi, public 2 sortie en 2006. Durant les années 2000 à 2003, il revient à la télévision, et il participe régulièrement à l'émission On a tout essayé sur France 2 auprès de Laurent Ruquier en tant que chroniqueur de la rubrique J'ai testé pour vous.

En 2002, Franck présente son nouveau spectacle intitulé Romantique qu'il jouera au Bataclan en 2004, puis à l'Olympia en 2005 et enfin au Palais des Sports en 2006.

C'est avec le film Camping de Fabien Onteniente, dont il est également scénariste, que Franck connaît un véritable succès cinématographique ; il y incarne Patrick Chirac aux côtés de Gérard Lanvin et Claude Brasseur notamment. Il tourne en 2010 dans Camping 2, avec Richard Anconina, et qui rencontrera également un certain succès. Il joue également dans : Astérix aux Jeux olympiques, Disco, Incognito, puis Cinéman, un échec commercial dont les critiques sont rudes.

En 2008, Franck présente son tout nouveau show intitulé Il était une fois… Franck Dubosc. Spectacle qui se veut autobiographique où Franck nous raconte sa naissance, son adolescence, ses années plus difficiles, et enfin s'imaginant vieux. La tournée des salles aura lieu de mai 2008 à octobre 2010. C'est d'ailleurs le 16 octobre 2010, qu'il jouera la dernière de son spectacle en direct de l'Olympia de Paris sur TF1[8]. Franck entre au Musée Grévin le 20 septembre 2010[9].

En 2010 et 2011, Franck enchaîne les tournages de film avec notamment Le Marquis, Bienvenue à bord, 10 jours en or, Les Seigneurs et Plan de table. Cependant, aucun de ces films ne connaît un succès comparable à Camping. En 2012, il devient le parrain de la 26e édition du Téléthon. Il est l'acteur fétiche de Fabien Onteniente avec qui il a fait trois films (Camping, Camping 2, Disco). Maintenant il se tourne vers le théâtre. Le samedi 16 février 2013, en compagnie de Marina Foïs, il présente son film Boule et Bill en avant-première dans les salles de cinéma de la ville de Rouen.

Cette activité cinématographique, dans des films souvent jugés mauvais par la critique et les spectateurs, le fait considérer par beaucoup comme « le pire acteur français des années 2000 »[10]. Il obtient ainsi deux fois le Gérard du désespoir masculin et est régulièrement nominé.

Plus tard, en octobre, il devient parrain de l’opération belge Cap 48. Le dimanche 10 novembre 2013, il est l'invité principal de l'émission de Michel Drucker Vivement Dimanche. Frank Dubosc est au Casino de Paris du 27 novembre 2013 et au zenith de Grand Quevilly (sa ville natale) le 29 janvier 2014.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2003, au bout de cinq ans de relation, Franck se sépare de sa compagne, Sabrina Dufay, une productrice de télévision. Par la suite, il a fréquenté Asma, et Vanina, une violoniste.

Depuis 2006, Franck partage sa vie avec Danièle, une libanaise de plus de dix ans sa cadette. Après s'être fiancés en avril 2009, ils se sont mariés le 19 juin 2009. Ensemble, ils ont eu deux garçons : Raphaël (né le 6 janvier 2010) et Milhan (né le 28 octobre 2012).

Spectacles[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Vidéofilms[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Voxographie[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

  • Au 1er janvier 2014, son box-office français tous rôles confondus, totalise 32 081 165 entrées[11].
  • Tableau ci-dessous : Films avec Franck Dubosc (hors voxographie) ayant attiré au moins 1 million de spectateurs en France.
Films
Réalisateurs
Années France (entrées)[11]
1 Astérix aux jeux olympiques Frédéric Forestier et Thomas Langmann 2008 6 817 803
2 Camping Fabien Onteniente 2006 5 491 412
3 Camping 2 Fabien Onteniente 2010 3 978 284
4 Les Seigneurs Olivier Dahan 2012 2 715 019
5 Iznogoud Patrick Braoudé 2005 2 544 546
6 Disco Fabien Onteniente 2008 2 435 015
7 Boule et Bill Alexandre Charlot et Franck Magnier 2013 1 994 142
8 Fiston Pascal Bourdiaux 2014 1 922 868
9 Barbecue Éric Lavaine 2014 1 548 404
10 Bienvenue à bord Éric Lavaine 2011 1 422 411
11 Incognito Éric Lavaine 2009 1 250 138
12 À nous les garçons Michel Lang 1985 1 016 144

Récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J'vous ai pas raconté ?, éd. Fetjaine, 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Franck Dubosc », sur allocine.fr,‎ 2014
  2. a, b, c et d Isabelle Morizet, Interview de Franck Dubosc dans l'émission Il n’y a pas qu’une vie dans la vie sur Europe 1, 30 mars 2014
  3. Martine Bekaert-Couvaud et Anne Moyon (préf. Marc Massion et Laurent Fabius), Grand-Quevilly : 1000 ans d'histoire, Luneray, Bertout,‎ 2000, 119 p. (ISBN 2-86743-403-3), chap. IV (« Les personnalités »), p. 96
  4. Olivier Brunaux, « Franck Dubosc le temps X et le nu »,‎ 27 octobre 2008
  5. « La passé british de Franck Dubosc »,‎ 12 octobre 2007 (consulté le 30 septembre 2011)
  6. a et b « Franck Dubosc », sur Jdélire
  7. titre fort proche du slogan publicitaire élaboré par Cassandre « Dubo, Dubon, Dubonnet »
  8. (fr) Franck Dubosc en direct de l'Olympia - TF1. Consulté le 16 octobre 2010.
  9. Charlotte Laroche, « Franck Dubosc au musée Grévin », sur Le Figaro,‎ 23 septembre 2011 (consulté le 30 septembre 2011)
  10. Boule et Bill : les BD au cinéma arrêtez le massacre ! sur Rtbf.be, consulté le 27 mars 2014.
  11. a et b (fr) Fiche de Franck Dubosc sur le Box-Office France, Jpbox-office, consulté le 1er janvier 2014.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :