Franck Avitabile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franck Avitabile

Naissance 24 novembre 1971 (42 ans)
Lyon
Genre musical Jazz
Instruments Piano
Années actives Depuis 1994
Labels Dreyfus Jazz
Site officiel franckavitabile.com

Franck Avitabile est un pianiste français né à Lyon en 1971.

Biographie et formation[modifier | modifier le code]

Franck Avitabile est né à Lyon (France) le 24 novembre 1971. Fils d'Alain, arrivé d'Algérie en 1965, et de Francine, née Badak, fille d'un réfugié politique arrivé de Yougoslavie en 1948.

Franck Avitabile commence l'apprentissage de la musique à l'âge de neuf ans lors de son entrée au conservatoire à rayonnement régional de Lyon. Son enseignement musical s'articule exclusivement autour du répertoire classique : Bach, Mozart, Brahms ou Debussy. Associe la musique à des formes tridimentionelles (synesthésie)[1].

À dix-sept ans, Franck Avitabile découvre de nouveaux horizons musicaux (Keith Jarrett et Chick Corea). Il s'inscrit alors en classe d'initiation à l'improvisation avec le pianiste Mario Stanchev avant d'intégrer en 1990 sa classe de jazz au conservatoire. En 1994 il participe au Collectif Mû, un rassemblement de musiciens mâconnais.

Durant l'été 1994, il part à New York à l'occasion d'un stage de trois mois pour l'École normale supérieure de Lyon (il est titulaire d'une Maîtrise de mathématiques discrètes et d'un DEA d'informatique fondamentale). Il "jamme" au Blue Note et au Smalls, prend des cours avec le pianiste Fred Hersch, et découvre la musique de Bud Powell.

Il réussit le concours du Département jazz du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il remporte en décembre 1997 le prix du Concours piano jazz de Vanves présidé par Martial Solal. En 1998, il remporte le deuxième Grand prix du Concours international Martial Solal[2] de la ville de Paris ainsi qu'un Premier prix à l'unanimité du CNSMDP.

Production artistique[modifier | modifier le code]

Michel Petrucciani dirige artistiquement son premier album[3]. Il signe un contrat avec Francis Dreyfus, et enregistre en 1998 l'album In Tradition, avec Luigi Bonafede à la batterie et Ricardo Del Fra à la contrebasse (avec en invité Louis Petrucciani à la contrebasse). L'album remporte un Djangodor en 1999.

Il réitère l'expérience du studio en s'impliquant davantage sur des compositions personnelles. Entouré de N.H.Ø.P. (contrebasse) et Roberto Gatto (batterie), Franck Avitabile sort son deuxième album en 2000, sur Dreyfus Jazz. La sortie de cet album lui permet alors de multiplier les expériences scéniques et d'apparaître notamment au festival Jazz à Ramatuelle[4], au festival Jazz in Marciac[5] invité par Wynton Marsalis, et à Paris invité par Steve Grossman.

En 2001, le magazine Jazzman consacre un long entretien sur Franck et son système de réharmonisation discrète[6] qui permet de faire sonner un vieux standard comme une nouvelle composition. Il est consacré à ce sujet pointure du mois. Suivront également un autre système en trompe l'œil, poursuivant avec la formule du trio sous le label Dreyfus Jazz, avec un troisième opus Bemsha Swing à l'automne 2002 avec le batteur flamand Dré Pallemærts et le contrebassiste Rémi Vignolo, sa formation de tournée. Ce "New Trio", qui donne une grande part aux compositions originales, est sélectionné par l'Adami pour se produire au Festival international de jazz de Montréal, Jazz in Marciac, Nice Jazz Festival, et La Villette Jazz Festival.

Suit une collaboration pour la musique du film Une femme de ménage [7], réalisé par Claude Berri, où il improvise sur une composition de Frédéric Botton, et une autre collaboration avec Manu Katché et Pino Palladino pour un concert au festival de Maubeuge en janvier 2004. Franck est membre du groupe Manu Katché Tendances depuis sa création en 2004 où il joue à la fois du piano et du Nord Lead : une centaine de concerts dans le monde suivront. L'album Paris Sketches[8], composé exclusivement de ses compositions, paraît en 2009[9] avec Pino Palladino à la basse électrique et Manu Katché à la batterie[10].

Franck Avitabile New Trio' reçoit le prix Franck Ténot, révélation instrumentale française de l'année aux Victoires du Jazz 2004.

Pour son quatrième opus, Just Play, Franck Avitabile enregistre des improvisations issues de ses compositions en piano solo. L'album est récompensé en 2005 d'un CHOC par le magazine Jazzman[11].

L'année suivante, Short Stories est favorablement accueilli par la presse[12],[13],[14],[15],[16],[17],[18].

En 2010, Franck Avitabile est parrain de la première édition du festival Caval'Air Jazz à Cavalaire-sur-Mer[19].

Discographie complète[modifier | modifier le code]

  • Franck Avitabile - Paris Sketches (2009)
  • Arabesque - Steinway & Sons (Compilation, 2013)
  • Ritz Paris - Jazz Around The Ritz (Compilation, 2012)
  • Franck Avitabile - On Air - DVD (2009)
  • Monte Carlo Dreyfus Night - DVD (2009)
  • Franck Avitabile - Short Stories (2006)
  • Dreyfus Jazz 20 ans 20 CD (Coffret, 2011)
  • TSF Jazz 1999|2009 10 ANS (Coffret, 2009)
  • Dreyfus Jazz Club : Piano Solo (Compilation, 2011)
  • Les Légendes du Jazz (Compilation, 2009)
  • Dreyfus Jazz Club : Drummers (Compilation, 2011)
  • Dreyfus Jazz Club : Piano Trio (Compilation, 2011)
  • Dreyfus Jazz Club : In The Mood Of ... Monk (Compilation, 2011)
  • Jazz Spirit (Compilation, 2010)
  • West Side Story, Ludovic de Preissac Septet (2010)
  • Essential Jazz (Compilation, 2008)
  • Classique & Jazz (Compilation, 2008)
  • 15 Years of Dreyfus Jazz (Compilation, 2007)
  • La nouvelle vague du piano (Compilation, 2009)
  • Food for Thought, Tassel Naturel (2007)
  • Diamond Suite, DJ REG (2006)
  • Les Inrockuptibles (Compilation, automne 2006)
  • Franck Avitabile - Just Play (2005)
  • Apopsis Seven, JP Gallis (2005)
  • Opus 2, Fillet of Soul (2005)
  • Duc des Lombards, Jazz Club (2004)
  • A child Is Born (Compilation, 2004)
  • Bande Originale du Film Une femme de ménage (2004)
  • Franck Avitabile - Bemsha Swing (2002)
  • DJ Cam presents Fillet of Soul (2002)
  • Franck Avitabile - Right Time (2000)
  • Talent Midem (2000)
  • To Be or Not to Bop, Christian Ton Ton Salut (2000)
  • Paris Jazz Quintet (2000)
  • Collector Dreyfus Jazz (1999)
  • Franck Avitabile - In Tradition (1998)
  • Franck Avitabile - Lumieres (1997)
  • Franck Avitabile - Tribute to Bud Powell (1996)

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/5647258-de-nombreux-artistes-et-scientifiques-sont-sujets-a-la-synesthesie.html
  2. http://www.civp.com/solal/solalfr/palmares.htm
  3. http://www.jazzcaen.com/inPetru2.htm prouesses
  4. http://jazzaramatuelle.com/Franck-Avitabile-Trio
  5. http://www.youtube.com/watch?v=FPjz7Q_ajks
  6. http://www.latribune.fr/loisirs/20111117trib000664954/tout-le-jazz-ou-presque-dans-un-seul-livre.html
  7. http://www.disquesdreyfus.com/catalogue/une-femme-de-menage.html
  8. http://sites.radiofrance.fr/chaines/fip/selection/fsel.php?id=205000057
  9. http://www.telerama.fr/musiques/paris-sketches,40552.php
  10. http://www.arte.tv/fr/one-shot-not-2/2529648.html
  11. http://www.jazzman.fr/archives-jazzman-5.php?r=1&text=avitabile&detail=562
  12. ffff Télérama
  13. Classica (R10)
  14. CHOC Jazzman
  15. Must TSF
  16. FIP (disque jazz de la semaine)
  17. Coup de cœur de l'académie Charles Cros
  18. Emoi de l'année de Jazz Magazine
  19. http://www.cavalaire.fr/cavalaire/cms/7116/caval-air-jazz-festival.dhtml

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]