Franciszek Gąsienica Groń

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franciszek Gąsienica Groń Pix.gif
Illustration manquante : importez-la
Contexte général
Sport Combiné nordique et saut à ski
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de Pologne Polonais
Naissance 30 septembre 1931
Lieu de naissance Zakopane
Décès 31 juillet 2014 (à 82 ans)
Lieu de décès Zakopane
Taille 1,70 cm
Poids de forme 66 kg
Club Wisła Zakopane (pl)
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 1

Franciszek Gąsienica Groń, né le 30 septembre 1931 à Zakopane et mort le 31 juillet 2014 dans la même ville[1] est un spécialiste polonais du combiné nordique et du saut à ski. Il a été le premier Polonais à remporter une médaille (le bronze dans le combiné nordique en 1956 à Cortina d'Ampezzo) aux jeux olympiques d'hiver[2],[3]. Il a concouru entre 1947 et 1964 pour Wisła Zakopane (pl) et il devient entraineur dans ce club à partir de 1965[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Franciszek Gąsienica Groń est le fils de Franciszek Gąsienica Groń et de Maria née Miętus[4]. Il a épousé Czesława Chyc dont il a eu deux enfants nés en 1959 (jumeaux) : Małgorzata et Jan[5]. Il est le grand-père du sauteur à ski Tomasz Pochwała[5].

Débuts sportifs[modifier | modifier le code]

Il débute au Wisła Zakopane (pl) en 1948, à l'âge de 17 ans[6]. Son premier entraîneur était Józef Sitarz[6]. En tant que junior, il était connu pour sa polyvalence et a remporté des médailles aux championnats polonais juniors en ski alpin[3], principalement en slalom géant[6]. Il a fait se scolarité secondaire dans un collège technique de ferronnerie à Zakopane. En 1952, il débute son service militaire. Il participe à plusieurs compétitions en tant que militaire et il a remporté des récompenses en natation, en tennis de table, en tir et en plongeon[7]. Il joua également au football (milieu de terrain ou attaquant) avec Ernest Pohl[7] en deuxième division. À son retour à Zakopane en 1954 après son service militaire, il rencontre Marian Woyna-Orlewicz (en) qui le persuade de faire de combiné nordique[3]. Marian Woyna-Orlewicz (en) devient son entraîneur assisté de Tadeusz Kaczmarczyk (pl).

Jeux olympiques d'hiver à Cortina d'Ampezzo[modifier | modifier le code]

Initialement non prévu aux Jeux olympiques d'hiver de 1956 à Cortina d'Ampezzo, il gagne finalement sa place lors d'un concours au Brassus[3],[8].

Saisons suivantes[modifier | modifier le code]

Il se blessa lors d'un saut en 1957[9].

Après sa retraite[modifier | modifier le code]

Après sa retraite sportive, il est diplômé de de l'Académie d'éducation physique de Wrocław (pl) en 1965 et devient entraîneur au Wisła Zakopane (pl). Il a entraîné plus de 40 champions polonais en combiné nordique, saut à ski et en ski de fond. Le 28 septembre 2013, il a reçu le titre de membre honoraire de PZN (pl)[10].

Résultats[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est l'invité d'honneur aux Jeux olympiques de Turin[2]. Distingué Sportif d'excellence (pl), il a reçu la médaille d'argent pour le sport (pl) pour ses réalisations ainsi que l'Ordre Polonia Restituta[11].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pl) Legendy polskiego sportu 1re partie Białe szaleństwo, Aniela Tajner, fundacja „Gloria Victoribus”, 1991, str. 23-26
  • (pl) Leksykon olimpijczyków polskich 1924-2006, Fundacja Dobrej Książki, (ISBN 978-83-86320-10-3), str. 596
  • (pl) 90 lat polskiego sportu, Axel Springer, 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) « Zmarł Franciszek Gąsienica Groń, medalista olimpijski », sur tygodnikpodhalanski.pl (consulté le 1 août 2014)
  2. a, b et c (pl) « Franciszek Gąsienica Groń nie żyje », sur olimpijski.pl (consulté le 2 août 2014)
  3. a, b, c et d (pl) « Poczet skoczków polskich: Franciszek Gąsienica-Groń - Pierwszy medal dla polskich nart », sur skijumping.pl (consulté le 2 août 2014)
  4. (pl) « Zmarł Franciszek Gąsienica-Groń - medalista olimpijski », sur krakow.gazeta.pl/ (consulté le 4 août 2014)
  5. a et b (pl) « Franciszek Gąsienica-Groń kończy 80 lat », sur eurosport.onet.pl (consulté le 4 août 2014)
  6. a, b et c (pl) « Franciszek Gąsienica-Groń. Talon na motocykl... », sur z-ne.pl (consulté le 2 août 2014)
  7. a et b Axel Springer, 90 polskiego sportu, 1921-2011,‎ 2011
  8. (pl) « Franciszek Gąsienica Groń nie żyje », sur sport.wp.pl (consulté le 4 août 2014)
  9. (pl) « Zmarł pierwszy polski medalista zimowych igrzysk », sur przegladsportowy.pl (consulté le 4 août 2014)
  10. (pl) « Nadano tytuły Członka Honorowego PZN », sur pzn.pl (consulté le 3 août 2014)
  11. (pl) « W Zakopanem pożegnano pierwszego polskiego medalistę ZIO », sur eurosport.onet.pl (consulté le 4 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]