Francisque Delmas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delmas.
Francisque Delmas dans Le Clown d'Isaac de Camondo
Francisque Delmas dans Patrie ! d'Émile Paladilhe en 1907

Jean-François Delmas, dit Francisque Delmas ou Jean-Francisque Delmas, né à Lyon le 14 avril 1861 et mort à Saint-Alban-de-Montbel[1] en Savoie le 29 septembre 1933, est un baryton-basse français.

Carrière[modifier | modifier le code]

À la sortie du Conservatoire de Paris, où il étudia avec Bussine et Obin, il débute à l'Opéra le 28 septembre 1886 dans le rôle de Saint-Bris dans Les Huguenots de Meyerbeer.

Délaissant une carrière internationale, il reste fidèle pensionnaire du Palais Garnier où il chante plus de 60 rôles. Il est à la création d'une quarantaine d'opéras contemporains, plus ou moins oubliés, dont principalement Le Mage (1891), Thaïs (1894) de Massenet et Monna Vanna (1909) de Henry Février, et des premières telles Salammbô de Reyer (1901), Roméo et Juliette de Gounod, Ariane et Barbe-Bleue de Dukas, Patrie ! de Émile Paladilhe ou L'Étranger de Vincent D'Indy. Il est aussi un remarquable Don Juan, Mephistopheles et Antar.

De par sa voix puissante et sa tessiture de baryton-basse[2], il est un interprète wagnérien admiré, spécialement dans les rôles de Wotan (la tétralogie), Gurnemanz (Parsifal), Hans Sachs (Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg).

Officier de la Légion d'honneur, de l'Instruction publique et du Mérite agricole, il quitte l'Opéra en 1928.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Près du lac d'Aiguebelette.
  2. Voix de basse plus facile dans l'aigu.

Liens externes[modifier | modifier le code]