Francisco da Costa Gomes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gomes.
Francisco da Costa Gomes
Fonctions
15e président de la République portugaise
30 septembre 197413 juillet 1976
1 an, 9 mois et 13 jours
Premier ministre José Baptista Pinheiro de Azevedo
Vasco Almeida e Costa (intérim)
Prédécesseur António de Spínola
Successeur Ramalho Eanes
Membre de la Junte de salut national
25 avril 197429 septembre 1974
En tandem avec Jaime Silvério Marques
Diogo Neto
Carlos Galvão de Melo
José Baptista Pinheiro de Azevedo
António Rosa Coutinho
Prédécesseur Marcelo Caetano
Successeur Adelino da Palma Carlos
Biographie
Nom de naissance Francisco da Costa Gomes
Date de naissance 30 juin 1914
Lieu de naissance Chaves (Portugal)
Date de décès 31 juillet 2001 (à 87 ans)
Lieu de décès Lisbonne (Portugal)
Nationalité portugaise
Parti politique Indépendant
Conjoint Maria Estela Veloso de Antas Varajão (1927-2013)
Profession Professeur de Mathématiques, Militaire
Religion Catholicisme

Francisco da Costa Gomes
Présidents de la République portugaise

Le général Francisco da Costa Gomes, né à Chaves le 30 juin 1914, décédé à Lisbonne le 31 juillet 2001, est un militaire et un homme politique portugais, le quinzième président de la République portugaise.

Durant la période de dictature que connaît le Portugal jusqu'en 1974, il est impliqué dans la tentative de coup d'État menée en 1961 par le ministre de la Défense nationale, le général Botelho Moniz. En 1970, il devient le commandant de la région militaire de l'Angola, alors encore colonie portugaise. Il tente de négocier un accord militaire avec des séparatistes angolais moins hostiles que le Mouvement populaire de libération de l'Angola ou le Front national de libération de l'Angola. Le 12 septembre 1972 il est rappelé au Portugal pour occuper le poste de chef des Forces armées. Il est remplacé en mars 1974, pour avoir refusé de jurer fidélité au Premier ministre Marcelo Caetano dans une cérémonie publique.

Après la Révolution des Œillets en avril 1974, il devient l'un des sept leaders militaires de la Junte de salut national. Il est le deuxième dans la hiérarchie de l'État portugais, derrière le président António Spínola.

Après la démission de ce dernier, Francisco da Costa Gomes est nommé président de la République le 30 septembre 1974. Il assume sa charge jusqu'au 14 juillet 1976, date à laquelle il transmet le pouvoir au Général António Ramalho Eanes, élu démocratiquement le 27 juin précédent.