Francisco Rodríguez (cyclisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Francisco Rodríguez.
Rodríguez Maldonado est un nom espagnol ; le premier nom de famille est Rodríguez et le second (d'usage facultatif) est Maldonado.
José Francisco Rodríguez Maldonado
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Rodríguez Maldonado
Prénom José Francisco
Date de naissance 5 juin 1960 (1960-06-05) (53 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Équipe actuelle retraité
Équipe amateur
1984 Colombie-Piles Varta
Équipe professionnelle
1984

1985-1987
1988
1989-1991
Leche La Gran Vía et Splendor
Zor - BH
Postobón
Pony Malta - Avianca
Principales victoires
Clásico RCN 1985

José Francisco Rodríguez Maldonado, dit Pacho Rodríguez, né le 5 juin 1960 à Duitama (Département de Boyacá), est un ancien coureur cycliste colombien, professionnel de 1984 à 1991.

Lorsqu'il arrive en Europe, il est considéré en Colombie, comme au moins l'égal de Luis Herrera. Ce qu'il démontre dès sa première participation au Critérium du Dauphiné, en remportant deux étapes, en se classant second d'une troisième et en détenant le maillot de leader, avant son abandon[1],[2]. Après la démonstration de force de « Pacho » Rodríguez lors de ce Dauphiné Libéré 1984, celui-ci est approché par l'équipe cycliste Splendor pour passer professionnel chez eux. Rodríguez accepte à la condition d'emmener un compatriote avec lui (qui sera Pablo Wilches)[3]. Ce qui lui permet de participer au Tour de France (cf. ci-dessous).

L'année suivante, sous les couleurs de l'équipe espagnole Zor - Gemeaz, il remporte le Clásico RCN[4] et termine troisième de la Vuelta, en y gagnant deux étapes. Ces débuts fracassants n'auront pas de suite... hormis une victoire d'étape lors de la Vuelta 1987.

Polémique sur le Tour d'Espagne 1985[modifier | modifier le code]

Elle secoua la presse sportive non-espagnole[5],[6],[7],[8],[9] à la fin de la Vuelta 1985 (Polémique relatée dans la presse de l'époque, notamment L'Équipe et La Gazzetta dello Sport). Avant l'avant dernière étape, le maillot amarillo Robert Millar a 10 s d'avance sur Pacho Rodríguez et min 13 s sur Perico Delgado. José Recio et Pedro Delgado réalisent un numéro exceptionnel et distancent le maillot jaune de min 49 s, Millar étant totalement à la dérive, craquant moralement[10]. Là où la polémique se niche... Pacho Rodríguez n'était peut-être pas en mesure de suivre les deux échappés mais il a sagement suivi Millar dans son naufrage, son directeur sportif lui interdisant de tenter quoi que ce soit. La presse étrangère jugea qu'il y eut une entente illicite des différents groupes sportifs espagnols pour favoriser la victoire d'un des leurs au détriment d'un coureur de leur propre équipe.

Il est pertinent de constater que ceci coïncida avec la fin des bons résultats de Rodríguez, comme touché moralement par cette iniquité. Rafael Antonio Niño, l'ancien directeur sportif de l'équipe Café de Colombia, à l'époque des Herrera et autres Parra, abonde dans ce sens dans une interview donné au journal "El Tiempo" de Bogota[11].

Équipes[modifier | modifier le code]

  • Amateurs [12]:
    • 1984 : Drapeau : Colombie Leche La Gran Vía (Clásico RCN[4] et Tour de Colombie[13]) et Drapeau : Colombie Colombie - Piles Varta (Dauphiné Libéré)
  • Professionnelles [12]:
    • 1984 : Drapeau : Belgique Splendor - Mondial Moquettes - Marc (Tour de France)
    • 1985 : Drapeau : Espagne Zor - Gemeaz Cusin
    • 1986 : Drapeau : Espagne Zor - BH Sport
    • 1987 : Drapeau : Espagne BH Sport
    • 1988 : Drapeau : Colombie Postobón Manzana - Pinarello
    • 1989 : Drapeau : Colombie Pony Malta - Bavaria - Avianca
    • 1990 : Drapeau : Colombie Pony Malta - Avianca
    • 1991 : Drapeau : Colombie Pony Malta - Avianca

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Vuelta
    • 1 fois sur le podium (3e en 1985).
    • 3 victoires d'étape en 1985 et 1987.
  • Dauphiné Libéré
    • 2 victoires d'étapes en 1984[1].
  • Clásico RCN
    • Vainqueur du classement général en 1985[4].
    • 1 fois sur le podium (2e en 1984)[14].
    • 4 victoires d'étape en 1983, 1984 et 1985[4].
  • Tour de Colombie
    • 2 fois sur le podium (2e en 1984, 3e en 1990)[15].
    • 6 victoires d'étape en 1981, 1983, 1984 et 1990[16].
  • Clásica de Boyacá
    • Vainqueur du classement général en 1990[17].

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

4 participations[18].

  • 1984 : 45e du classement général.
  • 1985 : abandon dans la 6e étape (chute lors de la 5e étape[19]).
  • 1986 : Hors délais dans la 3e étape.
  • 1987 : Abandon dans la 19e étape.

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

5 participations.

  • 1985 : 3e du classement général et vainqueur des 11e et 12e étapes.
  • 1986 : non partant au matin de la 18e étape.
  • 1987 : 48e du classement général[20] et vainqueur de la 21e étape.
  • 1988 : abandon dans la 13e étape.
  • 1990 : 15e du classement général[21].

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Aucune participation.

Résultats sur les championnats[modifier | modifier le code]

Championnats du monde professionnels[modifier | modifier le code]

3 participations.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Résultats du coureur sur le Dauphiné », sur criterium.ledauphine.com (consulté le 28 octobre 2009)
  2. 50 ans de Critérium du Dauphiné Libéré, 1947-1997, Alpes loisirs, p. 60.
  3. « Wilches : Herrera n'a qu'un mot à dire », interview publiée dans le quotidien L'Équipe du vendredi 17 juillet 1987.
  4. a, b, c et d (es) « Les vainqueurs d'étapes et des classements finaux du Clásico RCN dans les années 80 », sur www.clasicorcn.com.co (consulté le 29 décembre 2009)
  5. (en) « The stolen Vuelta », sur www.ileach.co.uk (consulté le 29 décembre 2009)
  6. (en) « National pride », sur www.pezcyclingnews.com (consulté le 29 décembre 2009)
  7. (en) Matt Rendell, Kings of the Mountains, Londres, Aurum Press,‎ 2002 (ISBN 978-1-85410-837-1, LCCN 2002416800)
  8. (en) « Robert Millar reclusive star », sur www.bbc.co.uk (consulté le 29 décembre 2009)
  9. Le quotidien L'Équipe du lundi 13 mai 1985.
  10. (es) « Résumé de la course », sur www.lavuelta.com (consulté le 29 décembre 2009)
  11. (es) « Résumé de l'interview, cf. le dernier paragraphe », sur www.lostxirrindularis.com (consulté le 29 décembre 2009)
  12. a et b « Ses différentes équipes professionnelles », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 24 janvier 2014)
  13. (es) « Le Tour de Colombie 1984 », sur members.fortunecity.es (consulté le 24 janvier 2014)
  14. (nl) « Les podiums du Clásico RCN », sur www.cyclebase.nl (consulté le 28 octobre 2009)
  15. « Les podiums du Tour de Colombie », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 24 janvier 2014)
  16. (es) « Les vainqueurs d'étapes au Tour de Colombie sur la période 1979-2011 », sur members.fortunecity.es (consulté le 24 janvier 2014)
  17. (es) « Le palmarès de la Vuelta a Boyacá », sur www.pedaleando.com (consulté le 30 octobre 2010)
  18. « Les participations de Rodríguez au Tour », sur www.letour.fr (consulté le 28 octobre 2009)
  19. « Le cauchemar de "Pacho" », article publié dans le quotidien L'Équipe du jeudi 4 juillet 1985.
  20. Le quotidien L'Équipe des samedi 16 et dimanche 17 mai 1987.
  21. Le quotidien L'Équipe du mercredi 16 mai 1990.

Liens externes[modifier | modifier le code]