Francisco Luis Hector de Carondelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carondelet.
Portrait de François Louis Hector de Carondelet.

Francisco Luis Héctor, baron de Carondelet, né François Louis Hector de Carondelet (1747-1807) fut un administrateur au service de l'Empire colonial espagnol et gouverneur de la Louisiane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une vieille famille franc-comtoise établie en Flandres, François Louis Hector naît à Noyelles, entre Cambrai et Valenciennes, le 29 juillet 1747. Il s'engage à 15 ans au service du roi d'Espagne dans les gardes wallones. Il obtient quelques années plus tard le grade de colonel dans l'armée espagnole. En 1777 il épouse María de la Concepción Castaños y Arrigorri, mariage qui ne semble pas avoir été approuvé par sa famille. Carondelet part en Amérique où il fera une brillante carrière. Il sert dans les Caraïbes pendant la guerre d'indépendance américaine. En 1789 il est nommé gouverneur de San Salvador.

En 1791 il est nommé gouverneur de Louisiane et de Floride occidentale. Il renforce les défenses de La Nouvelle-Orléans, fait installer un éclairage urbain, prend des mesures pour prévenir les incendies et les inondations: le canal Carondelet, construit sur ses ordres, permet d'assécher les marais et d'accéder à la mer par le lac Ponchartrain. Carondelet réglemente le traitement des esclaves, traite avec les tribus indiennes de Floride et prend des mesures pour éviter que la Révolution française ne gagne la Louisiane.

Il intrigue auprès des populations installées dans l'Ouest américain, notamment au Kentucky, dans le but de les détacher de l'Union. Son but était de faire obstacle à la politique des États-Unis, qui cherchaient à s'assurer un accès au Mississippi, efforts qui aux yeux de l'administration coloniale espagnole menaçaient la sécurité de la Louisiane et de la Nouvelle-Espagne. La ratification en 1795 du Traité de Madrid met fin aux efforts du gouverneur espagnol.

L'Audience royale de Quito (en 1779)

En 1797 Carondelet est affecté à la vice-royauté de Nouvelle-Grenade comme Président de l'Audience Royale de Quito. Il fait reconstruire la ville de Riobamba, détruite par un tremblement de terre, fait embellir la cathédrale de Quito, et fait construire une route entre la ville et la côte.

Il meurt à Quito en 1807.

Lieux qui portent la mémoire de Carondelet[modifier | modifier le code]

Outre le Canal Carondelet et la rue du même nom à La Nouvelle-Orléans,

Liens externes[modifier | modifier le code]