Francisco Gento

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Gento
Paco Gento
Gento (cropped).jpg
Gento en 1965.
Biographie
Nom Francisco Gento López
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance 21 octobre 1933 (80 ans)
Lieu Guarnizo (Espagne)
Taille 1,71 m (5 7)
Poste Ailier gauche
Parcours junior
Saisons Club
0000-1952 Drapeau : Espagne Racing de Santander B
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1952-1953 Drapeau : Espagne Racing Santander 010 00(2)
1953-1971 Drapeau : Espagne Real Madrid 606 (176)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1955-1969 Drapeau : Espagne Espagne 043 00(5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Francisco « Paco » Gento, né le 21 octobre 1933 à Guarnizo (Cantabrie), est un footballeur international espagnol.

Gento réalise l'essentiel de sa carrière comme ailier gauche au Real Madrid, dont il porte le maillot pendant dix-huit saisons, remportant six fois la Ligue des champions et douze fois le Championnat d'Espagne, ce qui constitue pour chacune des deux compétitions un record[1].

Sélectionné en équipe d'Espagne de 1955 à 1969, il n'est cependant pas du championnat d'Europe des nations remporté par son pays en 1964.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

« Paco » Gento termine sa formation au Racing de Santander, avec lequel il fait ses débuts en première division de Liga lors de la saison 1952–1953. Auteur de deux buts en dix matchs à 19 ans, il signe l'année suivante au Real Madrid, dont il va devenir un joueur légendaire avec le numéro 11.

Ailier gauche très rapide et technique, Gento connaît des débuts difficiles mais s'impose très vite comme titulaire en attaque[2], aux côtés de l'Argentin Alfredo Di Stéfano, rejoint l'année suivante par son compatriote Héctor Rial, et de l'espagnol Joseito. Champion d'Espagne dès la première saison de Gento, le Real conserve son titre la saison suivante et remporte la Coupe Latine de football 1955. L'année suivante, les Madrilènes enlèvent la première édition de la Coupe des clubs champions européens face au Stade de Reims, et initient ainsi cinq années de domination européenne, un exploit resté inégalé. En 1960, les Merengues sont qualifiés pour la première édition de la Coupe intercontinentale, disputée aux Uruguayens de Peñarol. Après un nul en Amérique du Sud, une victoire 5-1 à Madrid, au cours de laquelle Gento marque le cinquième but, leur assure le titre mondial.

Devancé sur la scène intérieure par le FC Barcelone des Hongrois Kubala, Kocsis et Czibor en 1959 et 1960, le Real remporte huit des neuf titres de champion entre 1961 et 1969. L'équipe de Gento, devenu capitaine, n'est devancée qu'en 1966 par l'Atlético Madrid, d'un seul point, mais remporte cette saison-là une sixième Coupe des clubs champions européens, après deux échecs en finale en 1962 et 1964.

Lorsqu'il prend sa retraite sportive en 1971, sur une dernière finale européenne de Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe de football (perdue face aux Anglais de Chelsea), Gento compte 253 buts en 761 matchs officiels avec le Real[2], dont 128 buts en 438 matchs de Liga[3], ce qui en fait en 2010 le 31e joueur au classement historique du championnat d'Espagne.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Gento est sélectionné pour la première en équipe d'Espagne en mai 1955, pour un match contre l’équipe d'Angleterre. De cette date à octobre 1969, il obtient 43 capes en équipe nationale, au cours desquelles il marque cinq buts. L'ailier est notamment sélectionné pour les Coupes du monde de 1962 et 1966, et participe à respectivement trois et deux matchs de la compétition[4].

Sélectionné dans l'équipe de la FIFA en 1963[réf. nécessaire], il manque pourtant le Championnat d'Europe l'année suivante, remporté par son pays.

Reconversion[modifier | modifier le code]

Après sa retraite sportive en 1971, Francisco Gento se reconvertit en entraîneur, prenant en charge des équipes de niveau modeste, telles que le Real Madrid Castilla, l'équipe réserve du Real Madrid, ou encore le CD Castellón, le CF Palencia ou encore Grenade CF. Il devient par la suite ambassadeur du Real Madrid à travers l'Europe.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Real Madrid

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays
1951-1953 Racing Santander Drapeau de l'Espagne Espagne
1953-1971 Real Madrid Drapeau de l'Espagne Espagne
  • Championnat du Primera Division : 438 matchs, 128 buts[3]
  • Coupes d'Europe : 95 matchs, 30 buts[5]
  • Coupes : 72 matchs, 21 buts
  • Équipe d'Espagne : 43 matchs, 5 buts
  • Total toutes compétitions confondues : 636 matchs, 185 buts soit 0,29 but par match

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Records et chiffres de la Ligue des champions, FIFA.com
  2. a et b (es) Francisco Gento, site officiel du Real Madrid
  3. a et b (es) Profil sur bdfutbol
  4. Statistiques de Gento, site de la FIFA
  5. (es) « Francisco Gento López - Goals in European Cups », sur www.rsssf.com (consulté le 6 janvier 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]