Francisco Ballesteros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francisco Ballesteros
Image illustrative de l'article Francisco Ballesteros

Naissance 1770
Saragosse
Décès 29 juin 1832
Paris
Origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Grade Général
Conflits Guerre du Roussillon
Guerre d'indépendance espagnole
Expédition d'Espagne

Francisco Ballesteros est un général espagnol. Né à Saragosse en 1770, il est décédé à Paris le 29 juin 1832.

Biographie[modifier | modifier le code]

Capitaine lors de la campagne de Catalogne (1792-1795), destitué en 1804 à la suite d'une accusation calomnieuse de détournement[1], il est nommé chef des douaniers dans les Asturies. Rappelé, il se distingue pendant l'invasion française comme colonel et figure à l'affaire de Baylen. Lieutenant-général, il défend l'Andalousie contre Nicolas Soult et Édouard Mortier. À la suite de la nomination du duc de Wellington comme chef des armées en Espagne, il s'insurge et est exilé à Ceuta. De nouveau rappelé, il abjure ses principes libéraux, est promu général (1815), puis ministre de de la guerre par Ferdinand VII d'Espagne. Disgracié, il est mis en demi-solde et part à Valladolid où il devient un des chefs de l'insurrection espagnole.

Révolution de 1820-1823[modifier | modifier le code]

Rappelé par le roi qu'il exhorte à signer la constitution de 1812, il devint vice-président intérimaire et ferme des prisons de l'Inquisition en restaurant les libertés municipales. Le 7 juillet 1822 avec la garde royale il permet le maintien de la Constitution et est fait capitaine général de Madrid. En 1823, après l'entrée des Français en Espagne, il commande les troupes de l'armée constitutionnelle destinées à défendre la Navarre et l'Aragon ; mais il capitule bientôt devant l'avance des troupes de duc d'Angoulême. En retraite à Cadix, il est accusé par tous les partis et doit se retirer en France. Il meurt oublié à Paris le 29 juin 1832 et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (28e division).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.212