Franciscaines missionnaires de Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École maternelle des Soeurs franciscaines missionnaires de Marie à Montréal en 1943

La congrégation des franciscaines missionnaires de Marie a été fondée à Ootacamund par la bienheureuse Hélène Marie Philippine de Chappotin de Neuville, en religion Sœur Marie de la Passion, ( née le 21 mai 1839 à Nantes, décédée à Sanremo (Italie) le 15 novembre 1904) qui avait reçu le 6 janvier 1877 l'autorisation de Pie IX de fonder un nouvel institut spécifiquement destiné aux Missions, en tant que Tiers-Ordre.

Historique[modifier | modifier le code]

Mère Marie de la Passion fonde une maison autonome à Ootacamund aux Indes, après sécession avec sa communauté d'origine, et Pie IX approuve cette nouvelle congrégation en 1877, avec un noviciat à Saint-Brieuc. Elle est destituée de son poste de supérieure en 1883 à cause d'oppositions externes, mais elle est réhabilitée l'année suivante après enquête du Saint-Siège. En 1885, les constitutions sont approuvées avec affiliation au Tiers-Ordre régulier de Saint-Francois. L'institut est approuvé définitivement en 1896.

En 1904, année de sa mort, l'institut comptait 2 069 religieuses dans quatre-vingt-six maisons, fondées dans vingt-quatre pays. Les sept religieuses martyres de Taiyuan de la congrégation, pendant la révolte des Boxers (1900), sont béatifiées par Pie XII en 1946. Une religieuse missionnaire en Chine de la congrégation - Maria Assunta Pallotta - est béatifiée par Pie XII en 1954.

En 2002, les franciscaines missionnaires de Marie étaient 7 700 dans soixante-dix-sept pays des cinq continents. Elles sont représentées au sein de l'ONU avec l'ONG Franciscain international. Elles sont environ 7 000 actuellement dans plus de 800 communautés.

Apostolat[modifier | modifier le code]

Les franciscaines missionnaires de Marie sont vouées à la mission universelle, prêtes à aller partout et à tous, pour annoncer l'Évangile du Salut à ceux à qui le Christ n'a pas été révélé, à ceux parmi lesquels l'Église est moins présente, avec une préférence pour les pauvres.

Elles organisent des séjours en coopération pour les jeunes de 25 à 35 ans.

Le siège des FMM à Paris se trouve 32 avenue Reille, 75014 Paris. On peut venir y prier dans la Chapelle Sainte-Jeanne-d'Arc de Paris.

La supérieure générale est une Australienne, élue en 2008 pour six ans, Sœur Suzanne Phillips, fmm.

Martyres de Chine[modifier | modifier le code]

Le 9 juillet 1900, sept religieuses de cette congrégation, arrivées en Chine depuis un peu plus d'un an, pour diriger un orphelinat ont été martyrisées à Taiyuan-Fou:

Elles ont été béatifiées par Pie XII à Rome le 24 novembre 1946, puis canonisées à Rome par Jean-Paul II le 1er octobre 2000.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Goyau, Une fondatrice d'institut missionnaire. Mère Marie de la Passion et les franciscaines missionnaires de Marie., Paris, Éditions Spes, 1935, 396 pages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]