Francis Rose (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Francis Rose.
Nu dans une chambre, portrait de Francis Rose par Christopher Wood, Tréboul, 1930

Sir Francis Rose (1909-1979) est un peintre britannique, portraitiste et décorateur de théâtre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Moor Park (Hertfordshire), Francis Rose voyagea en France et en Afrique du Nord, et en Italie avec Dorothy Carrington. Entre 1929 et 1936, il vécut à Paris, où il suivit sa formation auprès de Francis Picabia et de José Maria Sert.

Francis Rose fit ses débuts en peignant des décors pour les Ballets russes de Diaghilev. Il travaillait parfois en collaboration avec son amant Christopher Wood, un autre peintre anglais. Gertrude Stein lança sa carrière en lui commandant plusieurs tableaux, notamment son propre portrait. Il réalisa également les illustrations du Livre de cuisine d'Alice B. Toklas et demeura un ami proche de ces deux femmes. Il est souvent rapporté que le célèbre vers de Gertrude Stein, « Rose is a rose is a rose is a rose », devenu le symbole de la répétition dans l'avant-garde, aurait été inspiré du peintre ou d'un de ses tableaux[1] bien qu'un examen des dates rende douteuse cette éventualité[2].

Il exposa ses œuvres à Paris, Londres et New York. En 1938, une rétrospective lui fut consacrée au Petit Palais ; une autre, en 1966, à la South London Gallery. Un certain nombre de ses œuvres se trouvent à l'Université Yale (collection Stein-Toklas) ou au Fine Arts Museum de San Francisco.

Francis Rose vécut ses dernières années dans le dénuement, aidé par quelques amis, dont Cecil Beaton.

Il a été marié à l'ecrivain, Dorothy Carrington en 1942. Ils ont divorcé en 1966.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fred R. Shapiro, The Yale book of quotations, éd. Yale University Press, 2006, article en ligne
  2. Le poème Sacred Emily dont est extrait le vers a été écrit en 1913 et publié en 1922

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Saying life. The memoirs of Sir Francis Rose, éd.Cassell, 1961

Articles connexes[modifier | modifier le code]