Francis Grant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Sir James Brooke (1847)

Sir Francis Grant (18 janvier 18031878) est un artiste écossais du XIXe siècle qui fut président de la Royal Academy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un gentilhomme campagnard écossais, Francis Grant naquit à Kilgraston près de Bridge of Earn dans la région de Perth and Kinross, et fit ses études à la Harrow School. Il se destinait à une carrière juridique mais ses deux passions étaient la chasse au renard et la peinture[1]. Il entreprit de rassembler une petite collection de tableaux puis se mit à peindre lui-même. Artiste autodidacte, il n'avait reçu que quelques leçons de dessin dans son enfance et il acquit sa formation en copiant des toiles de maîtres, en particulier Vélasquez.

Francis Grant exposa pour la première fois à la Royal Academy en 1834 ; il s'agissait d'une scène de chasse appelée Melton Breakfast. Après une série d'autres scènes de chasse qui eurent un grand succès (dont The Cottesmore Hunt et The Melton Hunt, qui fut acheté par le duc de Wellington[2]), il devint un peintre établi et un portraitiste à la mode, apprécié à la cour[3]. En plus de celui de la reine Victoria, il réalisa entre autres les portraits des Premiers ministres Benjamin Disraeli, John Russell et Lord Palmerston, ou de Sir Henry Pottinger[4], le premier gouverneur de Hong Kong.

Associé de la Royal Academy en 1842, Grant fut élu académicien en 1851[5]. En 1866, à la mort de Charles Eastlake, Edwin Landseer renonça à prendre le fauteuil présidentiel, et Grant fut élu à sa place. Peu après, il fut anobli[6].

Sir Francis Grant était le frère aîné du général Sir James Hope Grant[7] (1808-1875).

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie
  • Catherine Wills, High society : the life and art of Sir Francis Grant, 1803-1878 [exposition], Edinburgh, 2003 (ISBN 1-903278-39-2).
  • The Dictionary of Scottish Painters : 1600 to the Present[8], dir. Paul Harris et Julian Halsby, Edinburgh, 2001 (1re éd. 1990) (ISBN 9781841951508).
  • Catherine Wills, Sir Francis Grant as a sporting painter, Londres, 1992, 6 p. (British Sporting Art Trust. Essay, 27).
  • Robert Edmund Graves[9], Grant, Sir Francis (1803-1878), dans Dictionary of National Biography, 22, 1890, p. 386-387 (en ligne).
  • Henry Ottley, A biographical and critical dictionary of recent and living painters and engravers, Londres, 1866, p. 80-81 (en ligne).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cf. le Journal de Sir Walter Scott en date du 26 mars 1831 : « In youth, that is in extreme youth, he was passionately fond of fox-hunting and other sports, but not of any species of gambling. He had also a strong passion for painting [...] ».
  2. Cf. le Dictionary of National Biography, 22, 1890, p. 387.
  3. Certains parlent de portraitiste favori de la reine. Cf. Gary L. Heinmiller, Grand Masters of Scotland, 2007, p. 117.
  4. Voir (en) Henry Eldred Curwen Pottinger.
  5. (en) A-Z&person=5693 Fiche sur le site de la Royal Academy of Arts
  6. London Gazette : n° 23089, p. 2053, 27-03-1866
  7. Voir (en) James Hope Grant.
  8. Vérifier s'il contient un article à propos de Francis Grant (c'est fort probable).
  9. Graves est aussi un des responsables de la nouvelle édition de 1884-1889 (repr. en 1902) du Dictionary of painters and engravers, biographical and critical, de Michael Bryan (1757-1821) (en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Sir Francis Grant sur artcyclopedia.
  • (en) Grant, Francis, Sir dans le catalogue de la National Art Library (principalement cité dans six recueils de correspondance manuscrite).