Francis Fox

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fox.

Francis Fox C.P., C.R., B.A., LL.L., LL.M., M.A., D.E.S. (né le 2 décembre 1939) est un avocat, homme politique et sénateur fédéral du Québec.

Né à Montréal, il devint député du Parti libéral dans la circonscription d'Argenteuil—Deux-Montagnes lors des élections de 1972. Réélu en 1974 et dans Blainville—Deux-Montagnes en 1979 et 1980, il sera défait par la progressiste-conservatrice Monique Landry.

Durant son passage à la Chambre des communes, il fut secrétaire parlementaire du ministre de la Justice et procureur général du Canada de 1975 à 1976. Il fut également solliciteur général du Canada de 1976 à 1978, ministre des Communications de 1980 à 1984, Secrétaire d'État du Canada de 1980 à 1981 et ministre du Commerce extérieur en 1984.

Lors de la défaite du gouvernement libéral de John Turner, défaite dans laquelle il perdit lui-même son siège en 1984, il devint consultant du gouvernement au niveau international dans une firme de consultant dans laquelle il côtoie Frank Moores, Gary Ouellet et Gerald Doucet. Entretemps, il sera partenaire senior dans le cabinet juridique Martineau Walker et ensuite un exécutant chez Rogers AT&T.

En 2003, il fit partie du cabinet de transition de l'entrée en fonction de Paul Martin à titre de premier ministre du Canada, en remplacement de Jean Chrétien. Paul Martin le nomma comme secrétaire principal, charge à laquelle il démissionna en 2004 pour retourner à la vie privée.

Entretemps, il sera président de circonscription dans Jeanne-Le Ber alors représentée par la ministre Liza Frulla. En 2005, le premier ministre Paul Martin le nomme sénateur dans la division de Victoria au Québec. Il appuya Michael Ignatieff lors de la course à l'investiture libéral de 2006, qui fut cependant remportée par Stéphane Dion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]