Francis Combes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francis Combes

Activités Écrivain, éditeur
Naissance 31 mai 1953
Marvejols, Drapeau de la France France
Langue d'écriture française
Genres poésie

Œuvres principales

  • Apprentis du printemps - 1980
  • L'Amour, la marguerite et l'ordinateur, Messidor - 1983
  • Cévennes, ou Le ciel n'est pas à vendre - 1986
  • Les Petites leçons de choses - (1987, 1995, 1997)
  • La Dame de la Tour Eiffel - 1989
  • Au Vert-Galant jeté en Seine - 1991
  • La Ballade du cœur insoumis - 1996
  • La Fabrique du bonheur - 2000
  • Cause commune - (2003, 2005, 2008)
  • Le Cahier bleu de Chine - 2005
  • La Ballade d'Aubervilliers - 2007
  • La Clef du monde est dans l'entrée à gauche - 2008

Compléments

  • Bal masqué sur minitel - 1989
  • Conversation avec Henri Lefebvre - 1991
  • Les Apologues de Jean Lafleur - 1996
  • La Romance de Marc et Leïla - 2000
  • Les Chroniques de la barbarie - 2002

Francis Combes, né le 31 mai 1953 à Marvejols en Lozère est un poète et éditeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une enfance cévenole, il vient s’installer avec sa famille (ses parents enseignants et ses deux frères) dans la banlieue parisienne, à Aubervilliers. C’est là qu’il vit aujourd’hui, avec sa femme journaliste, Patricia Latour.

Il est diplômé de Sciences Po[réf. nécessaire] et a fait des études de langues orientales (russe, chinois et hongrois).

Engagé très jeune dans la vie politique – il adhère à la Jeunesse communiste en 1967 – il a occupé plusieurs responsabilités dans le mouvement des jeunes communistes. De 1975 à 1981, il a été secrétaire national de l’Union des étudiants communistes (UEC) et membre du secrétariat national du MJCF (Mouvement de la jeunesse communiste de France). De 1979 à 1985, il a été élu Conseiller général du Val-d'Oise (canton de Sannois – Saint-Gratien). Ce fut le plus jeune Conseiller général de France à cette époque. Il est membre du Parti communiste français depuis 1970 et a été l’un des fondateurs de la Gauche communiste et du journal Le Manifeste.

De 1981 à 1992, il a été un des membres du comité de rédaction de la revue Europe puis directeur littéraire des éditions Messidor. En 1993, avec un collectif d’écrivains[Qui ?], il a fondé les éditions Le Temps des Cerises, dont il est le directeur. Il est l’un des fondateurs et le président de l’Association L'Autre livre qui rassemble divers éditeurs indépendants.

Poète, il a publié une quinzaine de recueils. Ainsi que des anthologies et quelques ouvrages de proses. Certains de ses poèmes ont été traduits dans diverses langues (arabe, anglais, allemand, italien, tchèque, portugais…). Pendant quinze ans, il a été, avec le poète Gérard Cartier, à l’initiative de la campagne d’affichages poétiques dans le métro parisien, campagne malheureusement suspendue pour le moment par la direction de la RATP.

Il a travaillé avec des musiciens (notamment le compositeur chilien Sergio Ortega) et écrit des chansons et des livrets d’opéra ou de pièces musicales qui ont été portés à la scène.

Il a traduit en français les auteurs Vladimir Maïakovski, Heinrich Heine, Brecht, Attila József, des poètes américains comme Eliot Katz ou Jack Hirschman. Il a adapté des poètes de différents pays (tchèques, espagnols, persans…)

Il a aussi une activité de journaliste, de critique et d’essayiste et a été, pendant les années d’existence du journal, l’un des rédacteurs d’Aujourd’hui Poème. Il écrit aussi régulièrement dans la revue Commune, qui a pris la suite de Commune d’avant guerre, qui était l'hebdomadaire de l’AEAR (l’association des artistes et écrivains révolutionnaires).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésies[modifier | modifier le code]

  • Apprentis du printemps, EFR, 1980
  • L'Amour, la marguerite et l'ordinateur, Messidor, collection La petite Sirène, 1983
  • Cévennes, ou Le ciel n'est pas à vendre, Ipomée, collection Tadorne, 1986 (Prix RTL de poésie)
  • Les Petites leçons de choses, collection Commune, trois éditions, (1987, 1995, 1997)
  • La Dame de la Tour Eiffel, avec une sérigraphie de François Ferret, Contrastes, 1989
  • Au Vert-Galant jeté en Seine, Europe / Poésie, 1991
  • La Ballade du cœur insoumis, La Malle d'aurore, 1996
  • La Fabrique du bonheur, Les Écrits des Forges / Le dé bleu, 2000
  • Cause commune, Le Temps des Cerises (trois éditions) (2003, 2005, 2008)
  • Le Cahier bleu de Chine, collection Commune, 2005
  • La Ballade d'Aubervilliers, Dialectique communication / Le Temps des Cerises, 2007
  • La Clef du monde est dans l'entrée à gauche, Le Temps des Cerises, 2008
  • Le vin des hirondelles, Le Petit Pavé, 2011

Proses[modifier | modifier le code]

  • Bal masqué sur minitel, conte moral, Messidor, 1989
  • Conversation avec Henri Lefebvre, (en collaboration avec Patricia Latour), Messidor, collection Libres propos, 1991
  • Les Apologues de Jean Lafleur, Le Temps des Cerises, 1996
  • La Romance de Marc et Leïla, roman-poème, Le Temps des Cerises, 2000
  • Les Chroniques de la barbarie, théâtre chanté, collection Commune 2002

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Henri Heine, le tambour de la Liberté, Le Temps des Cerises, 1997
  • Vladimir Maïakovski, Écoutez, si on allume les étoiles… Le Temps des Cerises, 2005
  • Attila József, Le mendiant de la beauté, Le Temps des Cerises, 2014

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Les plus beaux poèmes pour la paix (en collaboration avec Patricia Latour), Messidor, 1989
  • 101 Poèmes dans le métro, Nouveaux poèmes dans le métro et Poèmes pour voyager, (en collaboration avec Gérard Cartier), Le Temps des Cerises, (1994, 1996, 1999)
  • 101 Poèmes sur l'amour, Le Temps des Cerises, 2002
  • 101 Poèmes contre la guerre, Le Temps des Cerises, 2003
  • La poésie est dans la rue, (en collaboration avec Jean-Luc Despax), Le Temps des Cerises, 2008

Ouvrage participatif[modifier | modifier le code]

Traductions des ouvrages de Francis Combes[modifier | modifier le code]

  • Le printemps bleu / azrak rabyia, (traduction d'Apprentis du printemps en arabe, par Tahar Ouettar), Alger, ENAP, 1987
  • Maskenbal auf Minitel, (traduction de Bal masqué sur minitel, en allemand, par Gerhard Leo), Berlin, Dietzverlag, 1991
  • When the Metro is Free, (traduction de poèmes de Cause commune, en anglais, par Bob Dixon, dans l'anthologie de la poésie protestataire française publiée par Alan Dent), Smockestack, 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]