Francesco da Sangallo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Da Sangallo.
Monument à Paolo Giovio, San Lorenzo de Florence
Sa signature sur le socle de la statue

Francesco da Sangallo « Giamberti » (1494-1576) est un sculpteur de la Renaissance tardive de l'école florentine, le fils de l'architecte et sculpteur Giuliano da Sangallo et le petit-fils de Francesco Giamberti, musicien de Cosme de Médicis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il suit son père à Rome alors qu'il a dix ans. En 1506 avec son père et Michel-Ange, il assiste à la découverte de la statue de Laocoon, événement qu'il consigne dans une lettre de 1567.

Élève d'Andrea Sansovino, il se distingue de son maître pour le titanisme de Michel-Ange. La sculpture la plus ancienne qui lui est attribuée est la Vergine con Bambino e Sant'Anna, qui décore un autel de l'église Orsanmichele à Florence.

Il travaille au chantier de la Basilique Saint-Pierre du Vatican à Rome, en devenant maître d'œuvre en 1542 et l'année suivante un de ceux de de Santa Maria del Fiore à Florence, où il contribue à la réalisation du sol de marbre.

Parmi ses sculptures on remarquera deux statues votives en marbre, son autoportrait et le portrait de Francesco del Fede (1575) à l'église Santa Maria Primerana à Fiesole (1542), le monument de la tombe de l'évêque de Côme Paolo Giovio au cloître de San Lorenzo et l'effigie de l'évêque Leonardo Bonafede sur le pavement de l'église de la Chartreuse de Galluzzo (Certosa di Firenze).

Sur les autres projets Wikimedia :

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. p. 232 in Les Étrusques et l'Europe, préfacé par Massimo Pallottino, suite à l'exposition éponyme du Grand-palais, Paris, entre le 15 septembre et le 14 décembre 1992, et à Berlin en 1993

Articles connexes[modifier | modifier le code]