Francesco Traini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Triomphe de la Mort

Francesco Traini est un peintre italien du XIVe siècle actif de 1321 à env. 1365 à Pise et à Bologne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Vasari écrit dans le Vite que Traini est un adepte de Andrea Orcagna. Une seule œuvre de Traini est connue (signée et datée) c'est le polyptyque de l'église pisane S. Caterina, montrant saint Dominique et huit scènes hagiographiques (maintenant au Musée National, Pise) (1345).

La plupart des chercheurs lui attribuent une grande partie des fresques du Camposanto Monumentale à Pise, y compris le Jugement Dernier, l'Enfer, les Légendes des ermites et le célèbre Trionfo della morte (le Triomphe de la Mort). D'autres chercheurs attribuent cette dernière œuvre à Buonamico Buffalmacco.

Le Trionfo della Morte (après 1350) est considéré comme l'un des plus belles et puissantes œuvres d'art du Trecento car il affiche l'omniprésence de la mort. C'est l'équivalent des peintures contemporaines d'Allemagne, correspondant à une réaction aux horreurs de la mort noire à la fin de 1340.

Les fresques du Camposanto ont été malheureusement gravement endommagées ou détruites par des raids aériens alliés perpétrés durant la Seconde Guerre mondiale.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Michael Bryan et Walter Armstrong & Robert Edmund Graves (éditeur), Dictionnaire des peintres et graveurs, biographique et critique, vol. 2 : L-Z, York St. #4, Covent Garden, London; Original de Fogg Library, numérisé le 18 mai2007, George Bell and Sons,‎ 1889 (lire en ligne), p. 582
  • John White : Art et Architecture en Italie 1250-1400. Pelican, Histoire de l'Art, 1993.
  • Margherita Cardon, La peinture gothique italienne, Florence Paris, Scala Ed. De Lodi,‎ 2011 (ISBN 9782846903745)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]