Francesco Simonini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simonini.
Paysage (huile sur canvas, milieu du XVIIIe siècle).
Scène de bataille avec cavaliers (huile sur canvas,1716-1717)
cavalier turc(huile sur canvas,1733)

Francesco Simonini, né le 16 juin 1686[note 1] à Parme et mort vers 1753[note 2] à Venise, est un peintre italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à Parme dans l'école de Francesco Montes par le peintre Ilario Spolverini[1]. Naturellement doué pour peindre des batailles, il acquit une réputation certaine dans ce genre d'étude. Il affina ses capacités et augmenta ses connaissances à Florence à la Maison Piccolomini en réalisant 24 copies de Jacques Courtois. Simonini se rendit à Rome puis à Bologne il y institua une école en se spécialisa dans l'huile et l'aquarelle. Il travailla pour le cardinal Ruffo, ambassadeur du Pape à Bologne de 1721 à 1727.

Ensuite, il aller s’installer à Venise (signalé dans la gilde des peintres entre 1740 et 1745). Il fut le peintre du maréchal Johann Matthias von der Schulenburg. Simonini réalisait pour ce haut gradé ce pour quoi il était naturellement doué ; des représentations de combats militaires sur toile. Le style de l'époque est vénitien (couleur claire et rapidement enlevée, caractéristique de l'école de Venise, et particulièrement inspiré par Marco Ricci), mais on retrouve une connotation florentine avec une influence de Salvator Rosa. Simonini fut également le maître de Francesco Casanova. On peut retrouver ses œuvres en Italie (au Museo Correr de Venise, au Museo Civico de Bologne), mais aussi en France (plus précisément au Louvre et au Musée lorrain de Nancy) et en Allemagne, au musée de Hanovre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cavaliers allant à la bataille, Portrait équestre du maréchal von der Schulenburg, Musée de Hanovre,
  • Bataille, Tate Gallery, Londres,
  • Cavaliers polonais, Musée du Louvre.
  • Le Camp du maréchal von der Schulenburg à Corfou, musée Correr, Venise.
  • Divers dessins, Musée de Tours,
  • Bataille, Cavaliers, Musée civique, Bologne,
  • Mouvement de cavalerie près d'un pont, L'Arbre aux pendus, Scène de pillage dans une auberge, Musée lorrain, Nancy.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pellegrino Antonio Orlandi, Pietro Guarienti, Abecedario pittorico, Venezia presso Gianbatista Pasquali, 1753
  • Domenico Sedini, Francesco Simonini, catalogue online Artgate de la Fondazione Cariplo, 2010.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Naissance enregistrée dans le baptistère de Parme.
  2. Cette date est sujette à controverse.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Article « Francesco Simonini » du Larousse

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :