Francesco Marchisano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francesco Marchisano
Biographie
Naissance 25 juin 1929
à Racconigi (Italie)
Ordination sacerdotale 29 juin 1952 par le
card. Maurilio Fossati
Décès 27 juillet 2014 (à 85 ans)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
21 octobre 2003 par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre pro hac vice
de S. Lucia del Gonfalone
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 6 janvier 1989 par le
pape Jean-Paul II
Président du Bureau du travail du Siège apostolique
5 février 2005 – 3 juillet 2009
Précédent Jan Pieter Schotte Giorgio Corbellini Suivant
Archiprêtre de la basilique Saint-Pierre
24 avril 2002 – 31 octobre 2006
Précédent Virgilio Noè Angelo Comastri Suivant
Président de la Fabrique de Saint-Pierre
24 avril 2002 – 28 août 2004
Précédent Virgilio Noè Angelo Comastri Suivant
Président de Commission pontificale pour le patrimoine culturel de l'Église
4 mai 1993 – 13 octobre 2003
Précédent Antonio Innocenti Mauro Piacenza Suivant
Président de la Commission pontificale pour l'archéologie sacrée
4 septembre 1991 – 28 août 2004
Secrétaire de la Commission pontificale pour le patrimoine culturel de l'Église
6 octobre 1988 – 4 mai 1993
Évêque titulaire puis archevêque titulaire de Populonia
6 octobre 1988 – 21 octobre 2003

Blason
« In Caritate Radicati Et Fundati » (Ep 3,17)
(« Enracinés et fondés dans l'amour »)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Francesco Marchisano, né le 25 juin 1929 à Racconigi, dans la province de Coni (Piémont, Italie) et mort le 27 juillet 2014[1], est un cardinal italien de l'Église catholique romaine, président émérite du Bureau du travail du Siège apostolique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il est titulaire d'une licence en Écriture sainte et d'un doctorat en théologie.

Il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Turin le 29 juin 1952 par le cardinal Maurilio Fossati.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Il est au service de la Curie romaine dès 1969. Avant d'être consacré évêque, il a été pendant près de 20 ans sous-secrétaire de la Congrégation pour l'éducation catholique.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé secrétaire de la Commission pontificale pour le patrimoine culturel de l'Église le 6 octobre 1988, il a été consacré le 6 janvier 1989 par le pape Jean-Paul II. Le 4 septembre 1991, il devient président de la Commission pontificale pour l'archéologie sacrée et le 4 mai 1993 président de Commission pontificale pour l'héritage culturel de l'Église.

En 1994, il est élevé à la dignité d'archevêque.

En 2002, il devient président de la Fabrique de Saint-Pierre et archiprêtre de la basilique Saint-Pierre. Il renonce à ces fonctions en 2004 pour la première et 2006 pour la seconde.

Il succède le 5 février 2005 au cardinal Jan-Pieter Schotte à la présidence du Bureau du travail du Siège apostolique, charge qu'il assume jusqu'au 3 juin 2009, quelques jours après son 80e anniversaire.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Lors du consistoire du 21 octobre 2003, il est créé cardinal par Jean-Paul II avec le titre de cardinal-diacre de S. Lucia del Gonfalone.

Pour la Curie romaine, il est également membre de la Congrégation pour l'éducation catholique, du Conseil pontifical pour la culture, du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens et de la Commission pontificale pour le patrimoine culturel de l'Église.

Depuis son 80e anniversaire, le 25 juin 2009, il n'était plus électeur en cas de conclave.

Le 12 juin 2014, il est élevé à l'ordre des cardinaux-prêtres[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. (it) « Il cardinale Martino diventa protodiacono », sur ilmatino.it,‎ 12 juin 2014 (consulté le 12 juin 2014)

Article connexe[modifier | modifier le code]