Francesco Guardi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francesco Guardi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Francesco Guardi, peint par Pietro Longhi, 1764, Venise, Ca' Rezzonico

Naissance 5 octobre 1712
Venise
Décès 1er janvier 1793 (à 80 ans)
Venise
Nationalité Drapeau de la République de Venise République de Venise
Profession
Peintre
Famille
Fille Carla et Chloé

Francesco GuardiVenise, 5 octobre 1712 - † Venise, 1er janvier 1793) était un peintre italien du XVIIIe siècle.

Il est considéré, avec Canaletto et Bellotto, comme l'un des représentants les plus significatifs du « védutisme » italien (ou peinture de paysages urbains).

Biographie[modifier | modifier le code]

Francesco Lazzaro Guardi est né le 5 octobre 1712, c'est le fils du peintre Domenico et de Maria Claudia Pichler. Ses deux parents appartiennent à la noblesse. Son père meurt le 16 octobre 1716 laissant sa femme et ses enfants Gianantonio, Maria Cecilia, Francesco et Nicolò. En 1758, Guardi signe sa première vue de Venise. Il est considéré comme l'élève de Canaletto. Il est le père du peintre Giacomo Guardi (1764-1835).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Avec Canaletto, c'est le peintre par excellence des vedute, ces « vues » à la fois pittoresques et minutieuses de Venise, un genre pictural qui s'épanouit pleinement au XVIIIe siècle.

Il naît dans une famille vouée à la peinture : son père, Domenico, était déjà peintre et deux autres frères seront peintres comme lui, au point qu'il est quelquefois difficile aujourd'hui d'attribuer à chacun ce qui lui revient.

Jusqu'à l'âge de cinquante ans, il n'exerce qu'un rôle subalterne dans l'atelier de son frère Gianantonio, peintre de tableaux religieux. Après le décès de ce dernier, il s'oriente alors vers la veduta.

Il en a profondément renouvelé l'inspiration : là où Canaletto s'en tient à une représentation d'une froide perfection, il ajoute une chaude lumière.

Sa vision de Venise a influencé celle des grands peintres qui ont utilisé cette ville comme source d'inspiration (Turner et Monet entre autres).

  • Œuvre(s) visible(s) dans l’Église dell'Angelo Raffaele de Venise.
  • San Giorgio Maggiore avec la Giudecca et le Zitelle, vers 1775, huile sur toile, 70 × 93 cm, The Wallace Collection, Londres ;
  • La douane et la Giudecca , vers 1775, huile sur toile, 70 × 93 cm, The Wallace Collection, Londres ;
  • Paysage composé avec des architectures vénitiennes, vers 1770, huile sur toile, 20 × 11,5 cm, Musée Nissim-de-Camondo, Paris ;
  • La Piazetta, vers 1750, huile sur toile, 26 × 35 cm, Musée Nissim de Camondo, Paris ;
  • La Place Saint-Marc, vers 1750, huile sur toile, 26 × 35 cm, Musée Nissim de Camondo, Paris ;
  • La Piazetta, le Palais des Doges, et le quai des esclavons, 68 × 101 cm, Musée Nissim de Camondo, Paris ;
  • San Giorgio Maggiore, la Douane et la Salute, 68 × 101 cm, Musée Nissim de Camondo, Paris ;
  • Santa Maria della Salute au Metropolitan Museum of Art ;
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • (it) Antonio Morassi, Guardi. Tutti i Disegni di Antonio, Francesco e Giacomo Guardi,‎ 1975, 458 p..

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]