Francesco Bassano le Jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bassano.
L'été (1570-1580)

Francesco Bassano le Jeune, ou Francesco Giambattista da Ponte (Bassano del Grappa, 1549 - Venise, 1592) est un peintre italien maniériste de l'école vénitienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né près de Venise, Francesco Bassano est le l'aîné de quatre fils avec Gerolamo (1566 - 1621), Giovanni Battista (1553 - 1613) et Leandro (1557 - 1622) et travaille avec eux à l'atelier familial de son père Jacopo Bassano.

Il part à Venise gérer les affaires familiales.

Il s'essaie à la peinture d’histoire monumentale, par quelques œuvres au palais des Doges, mais il abandonne le genre après son échec en 1582 au concours auquel participent, entre autres peintres réputés, Zuccaro, Véronèse, Tintoret et Palma le Jeune, pour remplacer le Couronnement de la Vierge entourée des hiérarchies célestes dit du Paradis de Guariento di Arpo (1365) détruit par un incendie le 20 décembre 1577. Il sort ex-æquo avec Véronèse, mais ce dernier meurt en 1588 ; la toile commune n'est pas commencée et Bassano est considéré comme étant trop jeune et seul pour ce travail monumental (22 m × 7 m)[1].

Il se suicide à la mort de son père en 1592. C'est son frère Leandro qui reprendra sa suite.

Domenico Robusti et Le Tintoret feront son portrait.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les saisons : L'été, Les Vendanges… Kunsthistorische Museum de Vienne en Autriche
  • Le départ d'Abraham pour la terre de Canaan (1570-1571)
  • Le Christ au Jardin des oliviers, musée national de Belgrade
  • le pape Alexander III recevant et bénissant le Doge Sebastiano Ziani
  • Esaü vendant son droit d’aînesse à son frère Jacob (entre 1578 et 1592), musée Baron-Gérard de Bayeux
  • Le Retour du Fils prodigue, musée des Beaux-Arts de Libourne
  • Assomption (1589), Église Saint-Louis-des-Français de Rome
  • Tableaux à l'église paroissiale d'Arsiè
  • le Baptême de S. Afra, église sant’Angela Merici de Brescia
  • Scène de bataille, dite Charles VIII recevant la couronne de Naples vers 1585-1590 Musée des beaux Arts (Lyon)]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Tintoret a qui est confié la réalisation se révèle trop vieux, la confiera à son fils qui ne la fera pas aboutir suivant les ordres donnés.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]