Francesco Albotto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue du camp et des portes de l'Arsenal (1743-1746)

Francesco Albotto (Venise, v. 1721 - ) est un peintre italien de vedute qui fut actif à Venise au XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Francesco Albotto est né à Venise à une date incertaine. Il résulte inscrit à la fraglia des peintres vénitiens de 1750 à 1756. Il a été élève de Michele Marieschi et à la mort de ce dernier (1743) il en épousa la veuve, Angela Fontana.

Les particularités de son style pictural ont été répertoriées par Rodolfo Pallucchini qui en 1971 trouva à New York, auprès d'un antiquaire une Veduta di Palazzo Ducale signée par l'artiste « Francesco Albotto F., in Cale de Ca' Loredan a San Luca »[1].

Contrairement à sa fantaisie prédominante et à son coup de pinceau désinvolte, la source d'inspiration principale de Francesco Albotto est liée aux modèles déjà réalisés par d'autres artistes, qu'il s'est appropriés en consultant les éditions Magnificentioris Selectioresque Venetiarum Prospectus, gravées par Marieschi[1], dont il assura la réimpression, ainsi que Urbis Venetiarum Prospectus celebriores [...], gravées par Antonio Visentini ce qui a posé souvent des problèmes d'attribution.

Il meurt à Venise le 13 janvier 1757.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Veduta del Molo e del Bacino di San Marco, Sotheby's, New York,
  • San Giuseppe di Castello (1745), huile sur toile, 60 × 97 cm, collection privée
  • Campo Santi Giovanni
  • Molo San Marco
  • Capriccio con obelisco, huile sur toile, Galleria Lorenzelli, Bergame,
  • Capriccio con obelisco e arco gotico, huile sur toile, 71 × 91,5 cm, Gallerie dell'Accademia, Venise,
  • Campo dei Santi Giovanni e Paolo, huile sur toile, 60 × 95 cm, Gallerie dell'Accademia, Venise,
  • Vue du grand canal avec l’église Santa Maria della Salute, huile sur toile, 54 × 105 cm,
  • Vue du camp et des portes de l'Arsenal (1743-1746),

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Miklós Boskovits, Giorgio Fossaluzza p.  212