Francesco Albergati Capacelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francesco Albergati Capacelli (Bologne, 1728 - Zola Predosa, 1804) est un écrivain italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marquis bolognais, Francesco Albergati Capacelli épousa à Venise une comédienne qu'il tua dans un accès de jalousie, puis une danseuse qui dévora sa fortune. Il eut un rôle important dans les institutions de sa ville, et sa passion était le théâtre à qui il dédia son temps et son patrimoine. On lui doit des Comédies, qui prouvent une grande connaissance des mœurs de son temps, et des Nouvelles. La plus estimée de ses comédies est le Préjugé du faux honneur.

Francesco Albergati Capacelli a été aussi sénateur de Bologne (it).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le convulsioni, comédie en prose en un acte
  • Nuovo Teatro Comico (1774-78), 5 vol., y compris Le convulsioni, Il ciarlatano maldicente, Pregiudizi del falso onore
  • Novelle morali ad uso dei fanciulli, 1779
  • Il Saggio Amico, comédie, 1769
  • Pasquale ossia Il postiglione burlato, drame de Francesco Albergati Capacelli e F. Malaspina, réduit en un acte par Filippo Pallavicino

Traductions du français[modifier | modifier le code]

Lettres[modifier | modifier le code]

  • Lettere piacevoli, se piaceranno (1792) a G. Compagnoni
  • Lettere varie (1793) a Francesco Bertazzoli.
  • Raccolta delle Lettere capricciose di Francesco Albergati Capacelli e di Francesco Zacchiroli dai medesimi capricciosamente stampate, Venezia, 1786, pagine 365 [1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sito dell’Università di Torino dove si possono scaricare le foto di tutte le pagine dell’edizione originale di questo testo (ad esempio le prime 183 pagine) e anche del testo Lettere piacevoli, se piaceranno

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Francesco Albergati Capacelli » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)
  • Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p. 38