Francesca Arundale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Francesca Arundale (1847 - † 23 mars 1924 en Inde) était une théosophiste franc-maçonne.

Vie et activisme[modifier | modifier le code]

Francesca Arundale est née en 1847 à Brighton (Angleterre. Durant l'été 1881, Anna Kingsford donna, chez elle à Londres, une série de conférences intitulées « The Perfect Way », publiées plus tard sous le titre The Perfect Way, or Finding of Christ. Il s’agissait pour elle de communiquer le résultat de ses « illuminations » ainsi que de ses études ésotériques : principalement l’idée que les anciens cultes à mystères étaient des composants essentiels du christianisme. Francesca Arundale suit les conférences « The Perfect Way » d’Anna Kingsford, invitée[1],[N 1], devient membre de la Société théosophique la même année, et une amie proche de Helena Blavatsky. En 1896, elle prend part à la fondation par Annie Besant de la première loge de Londres, Droit Humain, dont elle devient membre. Elle vécut longtemps en Allemagne, puis à Adyar (près de Chennai en Inde). À partir de 1902, le fils adoptif et petit-neveu de Francesca, George Arundale, devint président de la Société théosophique de France et des Éditions Adyar. Établie en Inde, elle devint particulièrement active dans la branche Varanasi.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Idea of Rebirth Including a Translation of an Essay on Re-incarnation
  • My Guest, H.P. Blavatsky

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On compte entre autres invités : Pert 2006, p. 84, 89-90 et 107

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pert 2006, p. 84 et 96

Bibliographie[modifier | modifier le code]