Frances Allen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frances Allen

Frances Elizabeth « Fran » Allen est une informaticienne américaine née en 1932. Ses recherches ont porté sur l'optimisation des compilateurs. Elle a obtenu des résultats importants sur les compilateurs, l'optimisation de code et le calcul parallèle. Elle est la première femme à obtenir le titre d'IBM Fellow et la première à recevoir le Prix Turing.

Biographie[modifier | modifier le code]

Allen grandit dans une ferme de l'État du New York et sort diplômée de l'Université d'Albany avec un BA en mathématiques en 1954[1]. Elle obtient un master en mathématiques de l'University of Michigan en 1957 et commence à enseigner à l'école à Peru dans l'État de New York[2]. Profondément endettée par les prêts qu'elle a dû contracter pour payer ses études, Allen est embauchée par IBM le 15 juillet 1957. Elle comptait initialement travailler là jusqu'à ce que ses emprunts soient remboursés.

Au début des années 1980, elle fonde le groupe Parallel TRANslation (PTRAN) afin d'étudier les problèmes liés à la compilation pour les architectures parallèles. Le groupe est alors considéré comme l'un des plus importants dans ce domaine. Allen décrit des algorithmes et met en place des technologies qui sont à la base de la théorie de l'optimisation des programmes et qui sont largement utilisés dans les compilateurs modernes.

L'influence d'Allen sur IBM a été reconnue par l'obtention du titre d’IBM Fellow en 1989, elle est alors la première femme à recevoir ce titre. Elle a aussi été présidente de l’IBM Academy of Technology qui joue un rôle important au sein d'IBM en vue de cibler les problèmes techniques et de faire dialoguer les différentes branches de techniciens.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Allen est membre de la National Academy of Engineering, fellow de l’IEEE, de l’Association for Computing Machinery (ACM) et de l’American Academy of Arts and Sciences. En 2007, elle fait aussi partie de différents conseils d'administration d'entreprise et d'un conseil de la National Science Foundation.

Allen est intronisée dans le WITI Hall of Fame en 1997[3]. Allen prend sa retraite d'IBM en 2002 et remporte la même année l’Augusta Ada Lovelace Award de la part de l’Association for Women in Computing. En 2007, elle devient la première femme à remporter le Prix Turing[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Scientist at Work: Frances Allen; Would-Be Math Teacher Ended Up Educating a Computer Revolution, The New York Times, Steve Lohr, 6 août 2002.
  2. (en) Frances Allen interview transcript, Paul Lasewicz, 5 avril 2003 [PDF]
  3. (en) WITI Hall of Fame
  4. (en) First Woman Honored With Turing Award, Associated Press, 21 février 2007.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]