Initiative France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis France Initiative)
Aller à : navigation, rechercher

Initiative France

Logo de l’association
Cadre
But Aide à la création ou à la reprise d’entreprise
Zone d’influence Drapeau de la France France
Fondation
Fondation 1985
Identité
Siège Drapeau de la France Paris
Personnages clés Jean-Philippe Mallet (fondateur)
Bernard Brunhes
Président Louis Schweitzer
Vice-président Jean-Pierre Worms
Edouard de Penguilly
Méthode associations de prêts d’honneur et d'accompagnement des créateurs d’entreprise
Volontaires 14 200 bénévoles[1]
Membres 230 plateformes[1]
Site web Site officiel

Initiative France (anciennement « France Initiative ») est un réseau d'associations de prêts d’honneur regroupant 230 plateformes Initiative. En 2013, elles ont accompagné 16 565 créations ou reprises d'activité, créant ou maintenant près de 40 000 emplois[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’association France Initiative a été créée en 1985, elle a été reconnue d'utilité publique par décret en date du 22 juin 2012.. Elle constitue la fédération du premier réseau associatif de financement et d’appui des créateurs d’entreprises. Devenu Initiative France le 1er octobre 2012, elle fédère aujourd’hui un réseau de 230 plateformes locales. Les collectivités territoriales ont toujours été associées et ont parfois directement suscité la mise en place des plateformes Initiative. Elles participent à leur financement aux côtés des fonds structurels européens, de la Caisse des dépôts et consignations, de banques et d’entreprises, et de fondations. Les plateformes associent également les chambres consulaires, des banques et des entreprises.

Le 1er octobre 2012,le réseau Initiative a entériné le changement de l’ensemble de son système de marque, avec de nouveaux noms, nouveaux logos et une nouvelle signature pour l’association nationale, les coordinations régionales et les 230 plateformes adhérentes[2] .

Un outil de financement de la création d’entreprises[modifier | modifier le code]

Le prêt d'honneur constitue l’outil d’intervention principal des plateformes Initiative. Il est accordé sans intérêts ni garanties. C’est un prêt personnel qui augmente les fonds propres du porteur de projet et lui facilite l'accès aux prêts bancaires.

Conçu initialement pour les seuls créateurs d’entreprises, le prêt d'honneur a été étendu progressivement à partir des années 1990 à la reprise d’entreprise. Les plateformes Initiative peuvent également intervenir, dans les mêmes conditions, pour des entrepreneurs ayant déjà démarré leur activité depuis moins de trois ans, soit pour compléter leur financement initial, soit pour permettre un développement. Aujourd’hui, certaines commencent à faire des prêts vers la croissance.

Les prêts sont accordés après instruction préalable réalisée par les équipes des plateformes Initiative, ou celles des organismes qui y participent. L’attribution du prêt fait toujours l’objet d’une décision au sein d’un comité d’engagement qui réunit des compétences variées : chefs d’entreprises, cadres de banques, experts comptables, avocats…, devant lequel les porteurs de projets se présentent.

Certaines plateformes Initiative accordent également d’autres concours financiers. Elles peuvent notamment gérer des aides d’État (tel que le dispositif NACRE) ou de collectivités territoriales.Certaines plateformes Initiative instruisent les demandes de Fonds de Garantie pour la création, la reprise ou le développement d’entreprise à l’Initiative des Femmes (FGIF)[3],[4]).

Les plateformes Initiative accueillent l’ensemble des porteurs de projets ; certaines, à vocation régionales, sont spécialisées dans l’appui à la création d’entreprises innovantes.

Une fonction d’accompagnement[modifier | modifier le code]

Complément obligatoire du prêt d'honneur, l’accompagnement des créateurs peut prendre plusieurs formes : un suivi technique ou expert, ou un parrainage. En 2011, le réseau mobilisait 4 500 parrains pour 8 500 parrainages.

Les parrains sont des chefs d'entreprises ou cadres (en activité ou retraités), qui font bénéficier le créateur ou repreneur d’entreprise de leur expérience et de leur réseau relationnel. Ils assurent leur fonction à titre bénévole.

L’activité des plateformes Initiative[modifier | modifier le code]

En 2011 le réseau a aidé 16 000 entreprises à naitre ou à être reprises, représentant 35 000 emplois. Le taux de pérennité à trois ans des entreprises aidées atteint 85 % en 2011[1]. En moyenne, pour 1 euro consenti en prêt d'honneur, 8 euros de prêt bancaire ont été obtenus. En 2011, 154,1 millions d'euros ont été mobilisés pour les prêts d'honneur et leur financement relève pour près de la moitié des collectivités territoriales.

L’organisation des plateformes Initiative[modifier | modifier le code]

Chaque plateforme agit sur un territoire déterminé (une agglomération, un département, un pays, etc.). Elle prend le statut d’association selon la loi 1901. Depuis 2004, les plateformes Initiative se regroupent en coordination régionales. Plusieurs d’entre elles ont fusionné pour couvrir de manière plus homogène un territoire ; parallèlement, des antennes locales sont constituées[5].

Les dirigeants d’Initiative France[modifier | modifier le code]

Les présidents du réseau Initiative France ont été :

Le président en exercice est :

  • Louis Schweitzer (2011), Ancien président-directeur général du groupe automobile Renault, il a été jusqu'en mars 2010 président de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité. Il a été élu en 2011 à la tête du réseau Initiative France.

La Déléguée Nationale en exercice du réseau Initiative France est :

  • Bernadette Sozet (2014), était au préalable directrice d’Initiative Rhône-Alpes et de Rhône-Alpes Active, chargée de la coordination régionale des deux réseaux d’aide à la création d’entreprise.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]