France Bleu Pays d'Auvergne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

France Bleu Pays d'Auvergne

alt=Description de l'image France-Bleu-Pays-d-Auvergne-.gif.
Présentation
Pays France
Siège social Maison de la radio

116, avenue du Président Kennedy 75220 PARIS CEDEX 16


FRANCE BLEU PAYS D'AUVERGNE
80 Bd François Mitterrand
63008 CLERMONT FERRAND

Tél.: +33 4 73 34 63 63
Slogan Vu d'ici.
Langue Française
Statut Service public
Site Web France Bleu Pays d'Auvergne
Historique
Ancien nom Radio Puy de Dôme (1983), Radio France Puy de Dôme (1986)
Création 19 avril 1983
Diffusion
FM Puy de Dôme (63)

Allier (03)

Cantal (15)

France Bleu Pays d'Auvergne est l'une des stations du réseau France Bleu de Radio France. Elle a pour zone de service l'Auvergne. Elle a commencé à émettre le 19 avril 1983 sous le nom Radio Puy de Dôme. Elle prend le nom de Radio France Puy de Dôme en 1986.

Le 4 septembre 2000, les radios locales de Radio France sont réunies en réseau (France Bleu).

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Les temps héroïques

La radio en Auvergne est née dans la clandestinité au lendemain de la libération de Clermont-Ferrand fin août 1944. Le 8 septembre 1944 l’annonce « Ici Clermont, Radiodiffusion Française » succède aux premières annonces « Poste FFI Clermont-Auvergne ». La première équipe s’installe au Paradis à Royat chez le futur maire M.Ravenel. Aux manettes, Max Pollet vient des Laboratoires Radio Electriques de Clermont. Au micro, un couple célèbre anime la jeune radio : René Paput et "Françoise". René Paput crée le personnage « le Père Johannet », (personnage fictif mais toute l'Auvergne croit qu'il existe vraiment) qui intervient notamment dans le magazine agricole. René Paput anime aussi "Théâtre et Variétés" ainsi que "l'Auvergne au micro". Raymonde Bourilhet, à l'antenne "Françoise", speakerine, ouvre l'antenne et assure sa continuité. Le musicien Guy Dejardin dit "Tristan Carol", pianiste de la Radiodiffusion Française et de Radio Luxembourg, également orchestrateur des ensembles Ray Ventura et Raymond Legrand, est l'auteur de sketchs pour les émissions de variétés et présente les informations avec René Paput.

  • Le château Saint-Victor

Le 5 octobre 1944, l’équipe déménage au Château Saint_Victor à Chamalières, 137 Avenue de Royat, où le général Frère avait été arrêté par les Allemands et où est installée aujourd’hui France 3 Auvergne. La première discothèque comprend 33 disques prêtés par des particuliers. En 1946, la radio prend son essor avec le puissant émetteur ondes moyennes d'Ennezat qui remplace le premier émetteur de Gravenoire. C’est Louis Gigot qui prend la direction technique du centre. Les programmes s’étoffent avec en autres Jean Herbé pseudo du futur directeur du Théâtre René Barbalat, il anime des émissions de variétés, Émile Defforges anime lui des émissions de folklore.

  • L’arrivée de la télé

L’arrivée de la télévision en 1964 (ORTF) est une étape importante de l’histoire de l'audiovisuel régional ; radio et télévision sont installées ensemble au Château Saint-Victor avant la construction, à proximité dans le parc, du nouveau studio télé du 137, avenue de Royat. Cette période dure dix ans jusqu'en 1974 qui marque la fin de l'ORTF.

1975 : les télévisions régionales sont maintenant sous la bannière de FR3. La radio régionale ("Radio Auvergne" puis "Clermont Auvergne") est rattachée à FR3 avec le slogan, « FR3 c’est aussi la radio ». À partir de 1975, la radio est diffusée désormais en modulation de fréquence (FM) depuis le sommet du Puy de Dôme. L'émetteur ondes moyennes continue à fonctionner à Ennezat en Limagne.

  • FR3 Auvergne Radio (1975-1982)

"FR3 Auvergne Radio" commence ses émissions en FM le 7 avril 1975. René Paput est toujours là, mais de nouvelles voix apparaissent, Jacques Santamaria (responsable des programmes), Dominique Montavy, Philippe Didier, Philippe Leblay, Christian Lassalas, Jean-Louis Bertrand pour les animateurs, la journaliste Huguette Faye. Jacques Santamaria, est assisté de Martine Bonnet (gestion), de Brigitte Touraton et Pascale Dufour (programmes). FR3 Auvergne Radio (1975-1982) dont la zone de service s'étend aux 4 départements de la région Auvergne, prend donc la suite de "Radio-Auvergne"(RTF) et "Clermont Auvergne"(ORTF). La période FR3 dure sept ans jusqu'à l'arrivée de Radio France.

  • Radio France (Radio Puy de Dôme, Radio France Puy de Dôme, France Bleu Pays d'Auvergne)

En 1981, la radio régionale et ses personnels passent sous la responsabilité de Radio France. Pourquoi ne pas créer une radio locale de plein exercice dans le Puy de Dôme, dans le cadre de la décentralisation radiophonique ? La première réunion entre les responsables de l'ex-FR3 Radio avec Maurice Pourchon, président du Conseil régional et Yves Guillon, vice-président du Conseil général a lieu en juillet 1981.

Quelques semaines plus tard une délégation d'élus auvergnats rencontre Michèle Cotta, présidente de Radio France. La décision est prise : Radio Puy de Dôme sera installée à Clermont-Ferrand. L'année 1982 est consacrée aux questions budgétaires, à la recherche des locaux et à leur aménagement.

Le premier janvier 1983, Radio France prend en charge la radio locale de service public qui quitte Chamalières pour Clermont-Ferrand. Le 19 avril 1983, Radio Puy de Dôme ouvre ses portes au 80, boulevard Gergovia (aujourd'hui boulevard François-Mitterrand) à Clermont-Ferrand. Elle est dirigée par Fred Roman Duchateau et Jean-Pierre Megnin et découvre les talents de Christophe Dechavanne, Hervé Pouchol, Laurence Thomas, Laurent Bignolas, Jean-Luc Petitrenaud, Jean-Pierre de Mongelas ou encore Nicolas Stoufflet. La station change de nom à deux reprises : Radio France Puy de Dôme puis France Bleu Pays d'Auvergne.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]